RSS

Les voleurs de voitures ne manquent pas d’idées

29 mai 2010

JUSTICE

Par un lundi de l’année en cours, a été volée une voiture de type 4/4 à Mehdia, une commune de la wilaya de Tiaret. L’histoire, d’après des paroles rapportées, s’est déroulée comme suit. Un homme, d’une élégance surprenante, interpelle un taxieur, sachant que ce dernier a une fille qui part quotidiennement suivre ses cours à

l’université. Le jeune homme prépare un scénario afin de gagner la confiance du chauffeur de taxi et lui lance en pleine figure qu’il voulait ramener ses parents pour demander la main de sa fille. Le taxieur, ne sachant quoi répondre, accepte la proposition et lui demande de choisir la date de leur venue. Le lundi a été décidé par le soi-disant prétendant, car ce jour est consacré au marché de vente de voitures à Remchi. Le jour venu, le jeune homme se rend à Remchi où il aperçoit une belle voiture. Il marchande et finit par conclure la somme qui, d’après des sources, va jusqu’à 320.000.000 centimes. Les propriétaires lui demandent une avance, mais en vain car le jeune acheteur leur propose d’aller avec lui à la maison dans laquelle son père les attend avec l’argent convenu et un bon déjeuner pour fêter tout ça, après quoi il les accompagnera jusqu’à chez eux. Ils se mettent d’accord et comme prévu, ils se rendent au domicile convenu. A leur arrivée, le jeune homme leur dit de patienter pendant que lui va annoncer leur arrivée. Le taxieur ouvre la porte, le sourire au visage. Croyant que c’était les parents de ce malfrat, il les accueille à bras ouverts chez lui, les installe confortablement dans le salon et part à la cuisine chercher des boissons rafraîchissantes. Le jeune arnaqueur prétend avoir oublié quelque chose dans la voiture et leur demande de lui donner les clés pour aller chercher son objet. Il prend les clés et sort sans l’ombre d’un soupçon. Le taxieur revient au salon, à la main de généreuses boissons fraîches, s’assoit avec les convives et leur demande: «Alors vous êtes donc là pour la fille?» Les invités candides et abasourdis répondent: «Mais voyons, nous sommes ici pour l’argent de la voiture». Et voilà comment, après avoir abusé de leur confiance, le petit malin est parti avec la voiture qui maintenant a disparu il y a 6 mois de cela. M. Bénamar

L’Echo D’Oran du Samedi 12 Juillet 2008

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia