RSS

L’Algérie se dote d’une carte de sensibilité à la désertification par télédétection : Près de 28 millions d’hectares menacés dans 12 wilayas

16 juillet 2010

3.Non classé

Safia D.


Leader  à l’échelle africaine contre l’avancée des déserts, l’Algérie vient de se doter d’un nouvel instrument de travail, pour freiner ce phénomène qui menaçait dans un passé récent plus de 20 millions d’hectares. Il localisera, grâce à des techniques bien précises et l’intervention d’experts en la matière les zones sensibles à protéger.

Présentée, hier,  par le directeur de l’Agence Spatiale algérienne M Oussedik, en présence de M Rachid   Benaissa , ministre de l’agriculture et du développement rural et le directeur  général des forêts M Titah, la  carte nationale de sensibilité à la désertification par télédétection constitue désormais, un outil d’aide aux décideurs dans l’exécution  de tous les programmes de lutte contre cette avancée due non seulement aux aléas de nature mais également au facteur humain.
Cette carte vient s’ajouter aux programmes liés à la protection des bassins versant sur 13 millions d’hectares, à l’extension du patrimoine forestier sur 4,1 millions d’hectares et à la protection et la valorisation des aires protégées et des parcs nationaux. Selon M Benaissa, cette carte intervient à un  moment opportun, au vu des prévisions de certains spécialistes des changements climatiques, confirmant la diminution de 10% à  30% de la pluviométrie dans les 25 prochaines années. « C’est une sonnette d’alarme. Il est vrai que le gouvernement s’est toujours intéressé à cette lutte, mais le moment est venu pour opter pour une action plus structurée et mobiliser l’ensemble des acteurs. Les populations en premier  lieu et ce,  en encourageant les projets de proximité et l’amélioration des conditions de vie et de travail des population  » a précisé le ministre, dés lors que les politiques qui se son succédées  n’ont  pas pu venir à bout de ce problème. Pour preuve, les zones sensibles sont passées de 3,53% en 1996 à 4,89%  en 2009, soit 70.000 hectares menacées.
La nouvelle carte complétant, celle de 1996, concerne 12 wilayas steppiques, soit une superficie de 27.435.000 hectares, dont 10% de zones non sensibles, 26,20% zones moyennement sensibles, 45,2% zones sensibles et 19,70% zones très sensibles. Les régions désertifiées  « squelettiques » selon les termes des spécialistes,  représentent 2,8% de la totalité des terres recensées soit 20.000 hectares. Elle confirme d’ailleurs que les classes  moyennement sensible et sensible occupent  la grande majorité des 12 wilayas étudiée ( soit 74%) à savoir  Tiaret, Saida, Tlemcen , EL Bayadh, Djelfa, Msila, Tébessa, Batna, Laghouat, Khenchla , Naâma…
Le ministre a d’ailleurs annoncé la détermination de l’Etat à protéger le barrage  vert (  360.00 hectares ) et a procéder à  son extension sur 100.000 entre 2010 et 2014. Cet ouvrage se limite, rappelons-le,  du plus grand désert avec une chaleur très élevé et avoisinant une chaîne montagneuse séparant le nord du sud. Selon M Benaissa, l’extension s’inscrit dans le cadre du programme de lutte contre la désertification. Parmi les mesures annoncées par le ministre, il y a lieu de noter la protection des nappes alfatières sur 3 millions d’hectares, la valorisation des parcours sur plus de 32 millions d’hectares. Il est prévu  la mise en valeur des zones d’épandage  et de certains périmètres irriguées pour renforcer l’offre fourragère (orge , luzerne …) .
60 milliards de DA, sur les 200 milliards de Da alloués à l’agriculture et au développement rural sont alloués au renouveau rural dont 10 milliards à la lutte contre la désertification.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “L’Algérie se dote d’une carte de sensibilité à la désertification par télédétection : Près de 28 millions d’hectares menacés dans 12 wilayas”

  1. mechmoum brahim Dit :

    bjr je cherche la terre de mon pere qui situé a el gaada et du grand pere de ma mere qui s’appel rouis berayah

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia