RSS

TIARET: A quelques jours de l’Aïd… Les indésirables pétards sont de retour

8 septembre 2010

S.Moumen

                Tout le monde sait qu’ils sont dangereux et donc interdits sur le marché. Mais, comble de l’ironie, personne ne sait comment ils ont atterri entre les mains de nos enfants, pour effrayer les voisins, grands et petits et empêcher les malades de se reposer. Il s’agit évidemment des pétards, qui réapparaissent en nombre, pour occuper le devant de la scène, à quelques jours de l’Aïd.    

Partout à Tiaret et même dans les contrées les plus reculées de la wilaya ou dans les marchés hebdomadaires des grands centres, comme Sougueur, Ksar-Chellala, Frenda ou Médrissa, qui sont archicomble de monde ces derniers jours, ces produits prohibés théoriquement, ont fait pourtant l’essentiel du business. Ces produits ont eu la cote, alors que les citoyens de plusieurs coins, venus faire leurs emplettes afin de célébrer l’Aïd El-Fitr, peinaient à se frayer un chemin pour accéder au souk.     D’autre part, au niveau des grandes avenues et même des rues passantes, des commerçants informels ont occupé des espaces, pour vendre des jouets et des effets vestimentaires, ainsi que des pétards et autres feux d’artifice, qui achalandent largement leurs étalages de fortune. Dans les magasins de la ville, les pétards envahissent les moindres recoins. La situation ne déroge guère à la règle. A travers toutes les communes et daïras, on affiche une attirance effrénée pour ces produits, responsables chaque année d’un lot d’accidents, blessant les gens aux oreilles ou aux yeux et dont les conséquences peuvent aller jusqu’à la cécité. Partout, on vit déjà les premières nuits mouvementées marquée par les nuisances liées aux détonations, on semble s’acheminer, comme il est de coutume, vers un déluge d’explosions, particulièrement la veille et le jour de l’Aïd. Mais ce qui donne froid au dos, c’est qu’on ne se limite pas seulement à faire exploser ces engins, en quête de sensations fortes. En effet, les accrocs de ce phénomène en vogue, loin d’être inquiétés, vont bien plus loin et s’amusent à prendre pour cibles les passants, les habitations et les commerces isolés. Il faut donc souligner, qu’il y a risque que les pétards utilisés, provoquent des incendies et de grandes frayeurs, aux personnes craignant les détonations en général et obsédés presque par un accident fâcheux, qui puisse les mutiler à vie. Enfin, malgré les malheurs occasionnés, chaque année, par ces produits dangereux, on se demande pourquoi, leur vente continue à faire les choux gras des businessmen, au détriment de la santé publique.                   

Ouest tribune   S.Moumen     

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia