RSS

CAMPAGNE MOISSON-BATTAGE À TIARET De nouveaux dispositifs d’encadrement et d’accompagnement

25 septembre 2010

A.Touil, AGRICULTURE

En marge de la dernière visite du ministre de l’Agriculture et du Développement agricole rurale, effectuée dernièrement à travers la wilaya de Tiaret, ce dernier a indiqué que son département a mis en place de nouveaux dispositifs ayant trait à l’encadrement et à l’accompagnement en prévision de la campagne moisson-battage pour la saison en cours.

Ainsi, ces dispositions prises ont porté sur la réalisation du guichet unique composé des représentants de la Ccls – Badr et Cnma pour le payement immédiat des céréaliculteurs. Le ministre a ajouté que pour cette saison, il a été décidé la reconduction des prix minima garantis pour les blés durs qui est de 4 500,00 DA/quintal, 3 500,00 DA pour le blé tendre et 2 500,00 pour les orges sachant que l’État, à travers les CLS, a souligné Rachid Benaïssa, garantit l’achat et le payement au comptant des céréales aux producteurs. Cependant, et pour garantir un bon déroulement de la campagne moisson-battage, il a été décidé à l’ouverture de 536 points de collecte à travers le territoire national, avec accomplissement des horaires de travail en fonction des exigences de la campagne en matière de mobilisation de la sacherie et autres intrants, ainsi que la création des unités motocultures au niveau des Ccls dotées de 450 moissonneusesbatteuses. À cet effet, il a été mis en place un comité de suivi et d’animation que présidera le wali et qui sera composé des principaux acteurs de la filière; un autre dispositif important a été mis en place, c’est celui de la lutte préventive contre les incendies et récoltes, notamment, la réalisation de labours pare-feux le long des parcelles de production limitrophes aux routes. D’autre part, la campagne labours semailles pour la même saison, indique le communiqué officiel du ministère et remis à la presse écrite, s’est déroulée dans de très bonnes conditions à la faveur des mesures prises, tant techniques qu’économiques. Ce qui caractérise la présente campagne des précédentes, c’est la large disponibilité des semences et engrais au niveau des coopératives des céréales et légumes secs (Ccls), et le niveau d’enlèvement satisfaisant. Aussi, cette campagne a été marquée par une nette évolution des enlèvements de semences certifiées et une progression notable des terres fertilisées. Dans ce contexte, une superficie de plus de 3,3 millions d’hectares a été labourée, alors que durant la campagne écoulée, la superficie était évaluée à 3 242 533 hectares. Quant aux superficies fertilisées, celles-ci sont atteint un niveau de plus de 400 032 hectares, soit une augmentation de 207% par rapport au niveau de réalisation de la campagne écoulée, évaluée à 130 000 hectares, souligne le communiqué, en précisant, toutefois, que ces résultats ont été obtenus grâce au dispositif technique et économique mis en place par le ministère de l’Agriculture et du Déve l o p p e m e n t Rural, entrant dans le cadre du ce nouveau agricole et rural, telle que la reconduction des mesures d’incitation prises durant la campagne céréalière 2008/2009, avec élargissement du soutien à l’utilisation des semences certifiées et la prise en charge des frais de traitement des semences autoproduites par les céréaliculteurs. L’octroi à ces derniers de crédits fournisseurs par l’Oaic pour l’acquisition des semences, d’engrais et de produits phytosanitaires, avec l’exigence de remboursement préalable des dettes contractées au titre de la campagne 2008-2009. Le communiqué a, enfin, souligné que ces mesures n’auraient pas atteint l’objectif tracé, n’était-ce l’adhésion des céréaliculteurs à la politique de renouveau agricole mis en place par la tutelle pour mieux organiser la filière céréalière et la professionnaliser. Il y a, aussi, lieu de relever l’adhésion massive des céréaliculteurs à l’interprofession, ce qui atteste d’un changement notable des mentalités et ce, en allant d’une méthode, culturale traditionnelle peu rentable, à une méthode moderne fondée sur des bases scientifiques fiables et efficientes. A.Touil

Mercredi 7 Juillet 2010 – www.lecourrier-dalgerie.com – N°1930 – 7e année

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia