RSS

LE PREMIER SECRÉTAIRE DU FFS À TIARET : «Ceux qui nous gouvernent ne font que miser l’argent du pétrole…»

25 septembre 2010

M. Zouaoui, POLITIQUE

La salle de cinéma Sersou de Tiaret a abrité, dans la soirée de ce jeudi, une conférence-débat animée par le Premier secrétaire du FFS, Karim Tabou, qui a dressé un tableau noir sur la situation politique et socioéconomique du pays. «Soutenant la frénésie, une stratégie de pollution des jalons et des compositions portant sur la mémoire de nos glorieux martyrs, le pouvoir politique en Algérie a, de tout temps,

prôné la violence pour plonger la nation dans une confusion sans nom», a affirmé Karim Tabou qui trouvera «honteux» de voir un homme comme Ouyahia, à la tête du gouvernement. Il aura la même réflexion en direction de Khalida Toumi qu’il qualifie d’une femme qui est «loin de représenter la femme algérienne». Dans la lancée, le conférencier n’a pas omis de citer le nom de Belaid Abrika, qu’il qualifie de «complice dans la stratégie mise en branle par le pouvoir pour embrouiller la société», tout comme il s’attaque à qui «scandent l’autonomie de la Kabylie». «Tout comme Staline qui avait bourlingué des millions de Tartares, les dirigeants algériens veulent, quant à eux, humilier et pousser à l’exil l’élite et les compétences du pays pour gouverner sans préceptes, sans repères et sans oppositions», déclare le Premier secrétaire du FFS, qui poursuit : «En 2010, 48 ans après l’indépendance, on persiste dans les actions d’assistanat au lieu de garantir de l’emploi à cette jeunesse qui est intimée à prendre son mal en patience à défaut d’aller périr en mer. Les gros bonnets de ce pays, notamment les parlementaires, ne peuvent contrarier cet avis quand on sait que leurs salaires dépassent toutes les limites du tolérable.» Il ajoutera : « Quel paradoxe de voir un député ou un sénateur, parfois sans niveau aucun, empocher 30 millions de centimes par mois alors que des milliers d’universitaires se trouvent astreints à une simple indemnité perçue dans le cadre du contrat prè-emploi ! Comme du temps de la colonisation du pays par les Français, quand les démunis se faisaient servir la fameuse “soupe de l’indigène”. L’honneur de l’Algérien modeste est aujourd’hui bafoué par ceux qui lui distribuent le couffin du Ramadhan, ou le couffin de la honte, au moment où la loi de Finances est votée sur la base d’une cagnotte nationale de 286 milliards de dollars!» Plus loin, Karim Tabou reviendra sur les événements de protestation vécus par le pays, citant ceux de 1988 ou le Printemps noir de Kabylie, pour estimer qu’ils ont, indubitablement, fait avancer les choses sur le devenir national mais que le pays demeure «captif de ses fantasmes », que «l’Algérie n’a pas encore vaincu les sous-entendus subjectifs et les austérités politiques qui bloquent sa mise en mouvement pour le couronnement du combat libérateur par un développement démocratique et respectueux de ses repères historiques et culturels». «Pourquoi l’Algérie, qui avait su respecter son histoire et sa sociologie en pleine guerre, est-elle si aveugle en temps de paix?», s’interroge ensuite Karim Tabou. Sur le plan économique, le conférencier dira que «ceux qui nous gouvernent ne font que miser l’argent du pétrole, tout comme celui du contribuable, pour la destruction du pays, l’anéantissement intellectuel et la perversion éthique». M. Zouaoui

Courrier D’Algérie Vendredi 3 – Samedi 4 septembre 2010 – www.lecourrier-dalgerie.com – N°1980 – 7e année

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia