RSS

LES ÉPREUVES DU BEM ONT DÉBUTÉ HIER Les candidats confiants au premier jour

25 septembre 2010

ENSEIGNEMENT, M. Zouaoui

Après les élèves du cycle primaire qui ont passé, la semaine dernière, les collégiens ont entamé hier les épreuves du BEM (brevet de l’enseignement moyen). Ils sont plus de 500 000 candidats. ÀAlger Centre, plus de 8000 candidats, dont 92 candidats libres,

se sont présentés aux centres d’examens de la wilaya d’Alger pour passer l’examen du BEM. Dés les premières heures de la journée, les candidats étaient présents dans les centres d’examens. Pour la prise en charge des candidats, 15 000 encadreurs étaient répartis sur les centres d’examens. Un psychologue est également affecté. « On a installé un psychologue dans chaque centre d’examen afin d’aider les candidats à dépasser le stress et à se concentrer sur l’examen », déclare une responsable de la direction de l’éducation d’Alger Centre. Après avoir passé l’examen de technologie et de langue arabe, la plupart des candidats sont sortis satisfaits, heureux et optimistes pour les autres examens. « J’ai bien travaillé dans les deux premiers examens et je compte faire la même chose avec les autres matières, nous dit Ahlem enthousiaste. C’était très abordable, c’est des cours qu’on a fait en classe et je les ai bien révisé. » Pour Nada, « il y avait des pièges dans le sujet de technologie que je n’arrivais pas à décrypter. ça veut pas dire que j’ai mal travaillé mais il y a un point qui m’a échappé.» Concernant les enseignants chargés de la surveillance, Mohamed affirme qu’ils les ont mis très à l’aise : « Ils nous ramenaient de l’eau et tout ce que l’on demande. D’ailleurs, ils nous ont même offert des bonbons. » La même satisfaction a été affichée par les candidats que nous avons abordés au terme des épreuves de l’aprèsmidi. Reda estime : « les questions abordées dans les sujets sont celles que nous avons bien étudiées et révisées. Une bonne note en éducation sociale ou en éducation religieuse nous aidera bien même…» « Je savais que j’allais bien travailler, affirme confiante Lamia. Les épreuves d’aujourd’hui concernent des matières faciles à retenir. » À noter par ailleurs que le coup d’envoi des examens du BEM cette année, le ministre de l’Éducation nationale, Boubekeur Benbouzid, a choisi de le faire à partir de Tiaret, et plus précisément au lycée de Aïn Bouchekif. Abla Selles

Courrier D’Algérie Mercredi 2 Juin 2010 – www.lecourrier-dalgerie.com – N°1901 – 7e année

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia