RSS

Création d’une banque de données du patrimoine culturel immatériel

29 septembre 2010

3.Non classé

Une banque de données du patrimoine culturel national immatériel a été mise en place par le ministère de la Culture et sera alimentée par le Centre national de recherches en préhistoire, anthropologie et histoire (CNRPAH), a-t-on appris mardi auprès de cette institution. «L’alimentation de la banque de données sera assurée par les chercheurs du CNRPAH et le réseau de chercheurs et d’universitaires,

avec qui nous entretenons des contacts », a indiqué M. Slimane Hachi, directeur du centre, précisant que cette opération aura lieu régulièrement et de façon permanente. «Les chercheurs du CNRPAH sont chargés d’assurer le suivi de la collecte des informations, leur mise en forme et leur validation scientifique», a ajouté M. Hachi. Le directeur du centre a, par ailleurs, indiqué que l’une des opérations, qui vont être entreprises dans l’immédiat, est la confection d’un annuaire des chercheurs travaillant dans ce domaine, expliquant que les équipes existent mais que leur nombre sera démultiplié, tout comme il sera procédé à la formation d’enquêteurs de terrain. «Le savoir dans le domaine du patrimoine culturel immatériel est déjà disponible au centre et dans les universités sous forme d’ouvrages, d’articles, de films, de documentation, d’enregistrements, de thèses et de mémoires. De toute cette matière, les chercheurs extrairont des informations qui seront injectées dans la banque de données», a encore précisé le responsable. Il a rappelé, dans ce contexte, le travail accompli par le centre sur le patrimoine culturel immatériel depuis plus de cinquante ans. M. Hachi a fait savoir, en outre, que le centre travaillera en étroite collaboration avec les directions de la Culture des quarante-huit wilayas du pays et mettra aussi à contribution ses annexes d’Aïn M’lila, Béjaïa, Djelfa, El-Bayadh, Boussaâda, Tiaret et Tébessa. Il a également mis en exergue l’apport des musées et des parcs nationaux de l’Ahaggar, du Tassili, d’Adrar, de Tindouf et celui de l’Atlas saharien. Le CNRPAH a organisé, dernièrement, une journée d’études sur les procédés et techniques d’archivage du patrimoine culturel immatériel et prévoit, prochainement, d’autres rencontres autour, notamment, de l’ethnomusicologie (3 et 4 octobre), de la littérature orale, de l’hagiographie, ainsi que du savoir-faire ancestral.*

Dixième année – Numéro 3126 – Jeudi 30 Septembre 2010 – www.echo-doran.com

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia