RSS

Métiers de la chaux Des entrepreneurs français sur le terrain

16 décembre 2010

Fawzi Amellal.


le 09.12.10 | 03h00

Le terme de chaux regroupe des produits aux propriétés bien différentes, utilisés dans des domaines variés qui vont de l’agriculture à l’industrie en passant par le bâtiment.

À l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie «CCI – Sersou», deux entrepreneurs français ont séjourné du 20 au 28 novembre dernier à Tiaret pour démontrer sur le terrain à certains de leurs homologues algériens, les maçons notamment, l’emploi de la chaux dans la construction. La délégation, après un séjour à Rosfa puis dans la commune d’Ain Kermès, a fait un long périple qui l’a mené jusqu’à Ghardaïa. Dans la vallée du M’Zab, la contribution sur le terrain de l’association «Amidoul de Ksar Tafilalt», que préside docteur Nouh Ahmed, a été un autre motif de satisfaction de ces passionnés de la chaux, passés maîtres-artisans dans le domaine de par leur appartenance à l’association française de «la Guilde des métiers de la chaux».

Sur place, les hôtes ont été agréablement surpris par la réalisation d’un chantier de 1018 logements sociaux à base de chaux.  MM. Jean  Luc Huger et Roger Relange avec qui nous avons eu une longue discussion disent que  «ce matériau  sans être un alternatif au ciment, offre de réelles  opportunités aux plans  économique et  écologique». Dans la foulée, nos interlocuteurs soulignent «les nombreuses qualités de la chaux à savoir  la perméabilité, la souplesse et les propriétés antibactériennes, en font un matériau idéal pour la construction écologique et la rénovation de bâtiments anciens».

Le terme de chaux regroupe des produits aux propriétés bien différentes, utilisés dans des domaines variés qui vont de l’agriculture à l’industrie en passant par le bâtiment et les travaux publics. Même le patron de l’entreprise ERCO qui produit 100.000 tonnes de chaux par an a été impressionné. Ce responsable a affiché sa volonté de s’impliquer dans des projets liés au matériau que son usine fabrique. Les autorités locales de Tiaret, présentes à la démonstration, ont manifesté de l’intérêt. Le directeur de l’OPGI contacté dit «soumettre l’idée à l’approbation des techniciens dont le CTC et les bureaux d’études pour la réalisation de programmes nouveaux».

En attendant, des entrepreneurs liés par convention avec la chambre, LTPO (laboratoire des  travaux publics) et des chercheurs de l’université Abderahmane Ibn Khaldoun s’impliquent. L’idéal serait la création d’une association locale à même de promouvoir ce segment d’activité. Unanimes, nos interlocuteurs, dont M.Hadidi Bouabdellah, véritable cheville ouvrière, s’y attellent.                                              

Fawzi Amellal

 

 

© El Watan

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia