RSS

La raffinerie de Tiaret attendra L’avis d’appel d’offres reporté Fawzi Amellal El Watan : 28 – 03 – 2011 La commission d’évaluation des offres au sein de la branche Aval de Sonatrach a déclaré que ce nouveau report ne signifie pas l’abandon du projet. Les Tiarétis déchantent une fois de plus après le «report sine die de la date du lancement de l’appel d’offres international pour la réalisation d’une raffinerie de pétrole à Tiaret». L’information rapportée sur le site de «TSA», samedi, a de quoi susciter les appréhensions jusque-là suscitées auprès de l’opinion après le départ du controversé mais ambitieux ministre de l’Energie, Chakib Khalil, et du mentor du projet, Abdelhamid Feghouli. Selon cette source, «la commission d’évaluation des offres au sein de la branche Aval de Sonatrach, qui avait recommandé, dans un rapport daté du 17 mars à la direction du groupe pétrolier, d’attendre encore avant le lancement des travaux» a déclaré récemment que «ce nouveau report ne signifie pas l’abandon du projet». Quatre groupes en concurrence Un délai supplémentaire, indique-t-on, était nécessaire pour avoir «une vision suffisante» concernant la disponibilité des quatre groupes pré-qualifiés le 19 octobre 2009 pour les études d’ingénierie et de conception (FEED) à se lancer dans la phase de réalisation du plus grand projet pétrochimique algérien. Les quatre groupes étant Technip (France), Sinopec (Chine) CBI & Lummus (Arabie Saoudite), Saipem/Chiyoda (Italie et Japon). Pour rappel, Sonatrach avait retenu quatre sociétés et consortiums pour la phase commerciale du processus d’appel d’offres pour la conduite des études de FEED pour le projet de la nouvelle raffinerie de Tiaret. La future raffinerie, dont la réalisation s’amenuise et avec elle tous les espoirs d’une région, sera alimentée à partir de l’oléoduc OZ-2 et aura une capacité de production de 15 millions de tonnes par an (propane, butane, essence, naphta et gasoil). Son coût tourne autour de 6 milliards de dollars.

30 mars 2011

Fawzi Amellal.

La raffinerie de Tiaret attendra
L’avis d’appel d’offres reporté
Fawzi Amellal
El Watan : 28 – 03 – 2011

La commission d’évaluation des offres au sein de la branche Aval de Sonatrach a déclaré que ce nouveau report ne signifie pas l’abandon du projet.


Les Tiarétis déchantent une fois de plus après le «report sine die de la date du lancement de l’appel d’offres international pour la réalisation d’une raffinerie de pétrole à Tiaret». L’information rapportée sur le site de «TSA», samedi, a de quoi susciter les appréhensions jusque-là suscitées auprès de l’opinion après le départ du controversé mais ambitieux ministre de l’Energie, Chakib Khalil, et du mentor du projet, Abdelhamid Feghouli. Selon cette source, «la commission d’évaluation des offres au sein de la branche Aval de Sonatrach, qui avait recommandé, dans un rapport daté du 17 mars à la direction du groupe pétrolier, d’attendre encore avant le lancement des travaux» a déclaré récemment que «ce nouveau report ne signifie pas l’abandon du projet».
Quatre groupes en concurrence
Un délai supplémentaire, indique-t-on, était nécessaire pour avoir «une vision suffisante» concernant la disponibilité des quatre groupes pré-qualifiés le 19 octobre 2009 pour les études d’ingénierie et de conception (FEED) à se lancer dans la phase de réalisation du plus grand projet pétrochimique algérien.
Les quatre groupes étant Technip (France), Sinopec (Chine) CBI & Lummus (Arabie Saoudite), Saipem/Chiyoda (Italie et Japon).
Pour rappel, Sonatrach avait retenu quatre sociétés et consortiums pour la phase commerciale du processus d’appel d’offres pour la conduite des études de FEED pour le projet de la nouvelle raffinerie de Tiaret. La future raffinerie, dont la réalisation s’amenuise et avec elle tous les espoirs d’une région, sera alimentée à partir de l’oléoduc OZ-2 et aura une capacité de production de 15 millions de tonnes par an (propane, butane, essence, naphta et gasoil). Son coût tourne autour de 6 milliards de dollars.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia