RSS

A qui profitent les tiraillements entre artistes ?

31 juillet 2011

Benameur Mourad, Culture

Actualités : TIARET
A qui profitent les tiraillements entre artistes ?

A en croire le contenu des deux derniers communiqués signés par certains artistes de la wilaya de Tiaret et par le biais desquels il est clairement exigé le départ des responsables de la culture, l’on peut dire que rien ne va plus dans ce secteur secoué depuis quelque temps déjà par des actions de protestation et autres sit-in.


En agissant de la sorte, les contestataires ont tenu à dénoncer l’absence de dialogue affichée, selon eux, par les gestionnaires de la chose culturelle à même d’exiger l’ouverture des espaces culturels au niveau de la maison de la culture demeurant jusque-là inexploités en dépit de la pléiade d’artistes dont jouit la région, ont-ils estimé. «La maison de la culture qui renferme des locaux est censée servir de lieux de créativité et d’épanouissement pour l’ensemble des hommes de culture, mais ce n’est malheureusement pas le cas à Tiaret » devait souligner Zerrouki, réalisateur du film El-Mehna. Et d’ajouter : «Nous sommes en train d’assister à la mise à mort de la culture dans une wilaya connue pour ses repères culturels, historiques et artistiques», conclut-il. Aussi, pour faire porter leur voix plus haut, les signataires de la pétition, qui ont été pourtant reçus par le wali de Tiaret, se sont rendus la semaine dernière au ministère de tutelle où il ont été accueillis par le représentant de Khalida Toumi, auquel il a été remis une plateforme de revendications dont le départ du directeur de la culture, celui de la maison de la culture et un chef de service des activités culturelles leur reprochant d’être derrière la léthargie que connaît le secteur. Les artistes mécontents ont poussé le bouchon plus loin en décidant du boycott du programme tracé par la direction de la culture à l’occasion du mois de Ramadan, c’est dire de l’ampleur des conflits qui planent sur l’univers culturel local. Cette «attitude», jugée aussi précoce qu’inopportune, n’a pas été sans susciter une réaction instantanée d’un autre groupe d’artistes déplorant la manière par le biais de laquelle les revendications ont été demandées. Pis encore, diront-ils, «la majorité des signataires de la pétition n’ont aucun lien avec la culture, alors que d’autres ont apposé leur signature sans pour autant décliner leur identité. Nous ne soutenons personne parmi les responsables de la culture, mais nous condamnons le fait de leurrer des poètes âgés et innocents qui ignorent la face cachée des revendications exprimées », a tenu à indiquer un artiste connu de la région. Alors, à qui profitent de tels tiraillements surtout qu’ils interviennent dans une période où l’union des hommes de culture s’avère plus qu’indispensable pour redorer le blason d’un secteur qui tente vaille que vaille de sortir la tête de l’eau.
Mourad Benameur

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/07/30/article.php?sid=120750&cid=2

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire