RSS

TIARET-TRANSPORT URBAIN Le diktat des taxis clandestins

30 septembre 2011

S.Moumen, Tiaret

Décidément ! rien ni personne ne semble décourager l’avancée du
phénomène « faux ». En effet, combien de fois le brave citoyen n’a-t-il
pas été berné par un faux personnage ?

Un faux marchand,un faux administrateur, un faux imam, un faux banquier, un faux immigré…et la liste risque de ne plus se fermer. Cette fois-ci, ce ne sont pas les citoyens qui se plaignent évidemment mais les « taxieurs »

légaux et qui n’arrivent plus à rivaliser, avec leurs vieilles voitures, avec les nouveaux transporteurs clandestins, en possession de belles bagnoles eux et qui sillonnent maintenant presque tous les grands centres urbains de la wilaya. En effet, cette nouvelle corporation de taxieurs en pleine évolution ne trouve aucun mal à activer aux côtés des vrais transporteurs exaspérés par ces agissements . Par exemple, à Tiaret, certaines personnes peu scrupuleuses ne trouvent aucun mal à placer une enseigne lumineuse sur le toit de leurs véhicules et «griffonner» un numéro imaginaire sur la portière pour s’improviser en aimables chauffeurs de taxi et mener une concurrence rude aux gens de la profession qui eux travaillent en totale conformité avec la loi. Selon de nombreux taxieurs, le phénomène prend de l’ampleur et leur cause un tort considérable sur la place de Tiaret. Ces «faux taxis» sont surtout visibles le soir, une période de la journée qu’ils jugent propice pour investir les rues de la ville et cueillir les gens pressés de rentrer chez eux avec tous les risques que cela constitue pour ces clients. Enfin, il reste souligner que ces faux taxieurs qui sont généralement de faux fellahs (encore !) en attente de leur récolte ou des fonctionnaires empochent de belles sommes sans mettre la main à la poche au moment où les pauvres « vrais taxieurs » déboursent mensuellement des sommes importantes à commencer par les frais de location de la licence qui frôle aujourd’hui les 10.000 dinars. S.MOUMEN

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia