RSS

TIARET L’enterrement du jeune Hichem sous haute tension Par : R. Salem

Actualité

Mercredi, 01 Février 2012 

La ville de Tiaret a vécu, hier, un après-midi des plus chauds caractérisé par des émeutes qui ont suivi l’enterrement du jeune G. Hichem, âgé de 22 ans, habitant le quartier de Oued Tolba, dans les profondeurs de la ville, et qui s’est immolé jeudi dernier suite à une offense d’un policier. Tout était prévisible tant les échos faisant état d’une marche avaient commencé à circuler dès le moment où la nouvelle du décès de ce jeune avait atterri au sein de la population.
Cependant, la révolte avait débuté sur le chemin du cimetière quand, du milieu de la procession, se dégageaient des slogans hostiles au wali de Tiaret que l’on sommait de quitter cette wilaya, le prenant pour le premier responsable des crises diverses qu’endurent les citoyens. “Il n’y a de Dieu que Dieu, le wali est ennemi de Dieu”, proféraient ces derniers qui ont porté le slogan sur une banderole hissée à côté du jeune défunt. Néanmoins, l’enterrement a eu lieu dans le calme. Le pire débutera au retour du cimetière, quand les forces antiémeutes ont commencé à tirer des bombes lacrymogènes en direction des manifestants qui répondaient par des jets de pierres. Toutefois, tandis que progressaient accrochages entre les manifestants et les forces de l’ordre, la place publique gagne en influence, notamment auprès des jeunes, et se radicalise davantage. À noter que les manifestants ont saccagé sur leur passage les infrastructures de l’agence foncière et de la radio locale. Par ailleurs, la localité de Rahouia a connu le même sentiment de frustration tant un mouvement de protestation a paralysé la ville durant toute la  journée. Des jeunes recrutés dans le cadre du filet social ont bloqué, devant une importante surveillance de la police, la RN23, réclamant ainsi une augmentation sur la prime  qu’ils n’ont pas perçue depuis des mois.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia