RSS

SOUGUEUR (TIARET) Les autorités locales fustigées par la société civile Par : R. Salem

Algérie profondeMardi, 07 Février 2012

À Tiaret, l’air du temps est à la correction de la feuille de route des responsables locaux quant à la gestion des affaires socio-économico-politiques rattrapée par une crise inexpliquée depuis quelques années.
Dernières en date, les émeutes qu’a connues le chef-lieu de wilaya, suite au décès après immolation du jeune G. Hichem, et celles qui ont eu pour cible trois débits de boissons alcoolisées à Sougueur, ainsi que la protestation citoyenne enregistrée à Rahouia où les jeunes affiliés au dispositif du filet social ont fait montre de leur lassitude à endurer davantage leur cadre précaire. Un constat qui confirme que les “connexions” entre la population, les administrateurs et les élus tiennent d’un mal préjudiciable dont la variation interminable et persévérante rend le climat encore plus accablant et alambiqué pour s’épiloguer par une perte de confiance pure et simple. Dans ce sillage, le bureau de la coordination de la société civile de la daïra de Sougueur n’est pas allée de main morte pour dénoncer, par le biais d’un communiqué dont une copie a été remise à Liberté, cette cacophonie caractérisée par la bureaucratie, le clientélisme et le laxisme des administrateurs ainsi que les promesses non tenues des élus dont la plupart ont mis de côté ceux qui les ont fait monter dans “l’ascenseur” pour ne voir que le bout de leur nez et ne s’occuper que de leurs affaires.
“Voyant venir la découverte du pot aux roses et cherchant vaille que vaille à éviter l’épreuve déplaisante et peu rassurante des questions-réponses, nos élus ont à chaque fois trouvé des astuces pour s’éclipser à jamais, faisant mine de chercher à trouver un plan de régulation qui n’existera finalement jamais”, se désolera le président du bureau de la coordination de la société civile de la daïra, signataire du document.
Ce dernier n’omet pas de s’interroger sur la passion qui s’est enracinée entre les centres de décision, les institutions et les citoyens avec lesquels les liens semblent ainsi rompus à jamais.
Cependant, dans ce communiqué, il est mis en exergue le comportement irresponsable et le mutisme parfois inexpliqué du chef de l’exécutif, notamment durant ces deux dernières années qui ont suivi les malheureuses protestations citoyennes du quartier de l’Oued à Sougueur.
Plus loin, le contenu du document se focalise sur le maire de cette localité, d’obédience FLN, dont on trouve à redire de ses compétences tant la régression, depuis son investiture, s’avère irréfutable dans tous les domaines. “La situation ne se limite pas à la commune de Sougueur, mais elle est similaire à travers les 42 communes que compte la wilaya”, commente notre interlocuteur qui, par le biais du même communiqué, interpelle les plus hautes autorités de l’État pour déclencher des commissions d’enquêtes nationales afin de “chasser Ali Baba et ses quarante compères de leur caverne” et “rendre à César ce qui lui appartient”.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “SOUGUEUR (TIARET) Les autorités locales fustigées par la société civile Par : R. Salem”

  1. zenzla Dit :

    sociéte civile dites vous, le maire a été elu a majorité absolue par les partisans par les despotes du fln post independance, et malgré que ce maire a eu un passé a ne pas decrire…….fumez du thé et vivez le cauchemard, comme il a dit lui………..!sougueur a de longs jours , mois , et peut- etre siecles devant

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia