RSS

Chlef Des experts plaident pour le respect de l’itinéraire culturel et d’irrigation

8 février 2012

ECHO D-Oran, Tiaret

Des hydrauliciens ont plaidé, hier à Chlef, pour «le respect de l’itinéraire culturel et d’irrigation» afin d’économiser l’eau, étendre les superficies irriguées et améliorer la production agricole. Ces spécialistes, ont observé, en ce sens, lors d’un séminaire régional sur «l’économie de l’eau d’irrigation dans les grands périmètres irrigués» que l’utilisation des systèmes économiseurs d’eau, en l’occurrence l’irrigation par le biais du système goutte-à-goutte ou l’irrigation par aspersion sont des facteurs importants pour l’économie de l’eau qui restent cependant insuffisantsCette insistance sur l’économie de l’eau est justifiée par le déficit important en cette ressource en Algérie, ont-ils fait remarquer, en se référant à la moyenne pluviométrique nationale, estimée à 89 mm par an, et à la superficie irriguée en 2011 qui représente 59.000 hectares, soit 6% seulement, d’un potentiel irrigable de 1,5 million d’hectares. Cet écart trouve son explication dans l’insuffisance de la ressource hydrique et dans les techniques traditionnelles utilisées dans l’irrigation, ont-ils indiqué, mettant, toutefois, en exergue les efforts consentis par les pouvoirs publics. Pour la mobilisation des ressources hydriques, la modernisation des réseaux d’irrigation et l’extension des surfaces irriguées. Les efforts consentis se sont traduits, dans la wilaya de Chlef, par la rénovation d’au moins 14 km de réseaux d’irrigation, le réaménagement en cours du périmètre du moyen Chélif sur 5.000 ha. La réalisation prévue de deux barrages (Taghzoult et Ouled Ben Abdelkader) ainsi que le transfert de l’eau du barrage de Sidi Yacoub à l’irrigation, après la mise en service de la station de dessalement de l’eau de mer de Ténès. Des exposés traitant de l’économie de l’eau ont été présentés lors de ce séminaire auquel ont pris part notamment des représentants du secteur de l’hydraulique des wilayas de Tiaret, Tissemsilt, Relizane, Ain Defla et Chlef. Les représentants de l’Office national de l’irrigation et de drainage (ONID), ainsi que les autorités de la wilaya.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia