RSS

Ces bus de tous les dangers

Actualités : 

Des dizaines de personnes trouvent, chaque jour, la mort sur nos routes. Cette hécatombe est souvent imputée aux transporteurs urbains et suburbains des voyageurs. Outre la conduite «suicidaire» des chauffards, l’état des bus est aussi montré du doigt comme facteur de ce terrorisme routier.

Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Depuis l’ouverture des transports des voyageurs au privé, des centaines de bus ont investi le terrain. Ces transporteurs exploitent souvent des bus généralement dans un état vétuste et qui ne répondent pas aux normes exigées, mettant ainsi en dangers des vies humaines. Des sièges éventrés et crasseux, des vitres cassées remplacées par une planche de contreplaqué ou couvertes de plastique, sans oublier le côté mécanique dont la maintenance est négligée. Loin de se soucier du confort du voyageur, ces privés ne pensent qu’a charger au maximum leur autobus afin d’arrondir la recette. L’attente peut ainsi durer pour les usagers. Pour encore le «bourrer» d’avantage, de nombreux arrêts sont improvisés sur l’itinéraire, aux virages et même sur l’autoroute. Souvent des jeunes insouciants, les chauffeurs de ces «tacots» ignorent et ne respectent pas le code de la route. Les excès de vitesse et les dépassements périlleux sont fréquents. Ces imprudences meurtrières allongent chaque jour, la liste des victimes de la route. L’on se rappelle en décembre 2003, lorsqu’un autocar privé de transport de voyageurs, assurant la ligne Aïn Bénian-Alger, a dérapé sur la chaussée et est tombé du haut du boulevard front de mer à Bologhine. A son bord une vingtaine de voyageurs, il a fait 11 morts. Ce début de semaine encore, 21 personnes sont mortes et 32 autres ont été blessées, dans la nuit de samedi à dimanche, dans un accident de la route qui s’est produit à quelques kilomètres au nord de Tiaret. Assurant la liaison entre Hassi Messaoud et Oran, l’autocar a fait une chute dans un ravin de plusieurs dizaines de mètres de profondeur. En l’absence d’un contrôle rigoureux et permanent, ces transporteurs privés ne respectent pas le cahier de charges. Les lignes ne sont pas correctement desservies, les horaires non respectés, le transport non assuré durant les jours fériés et l’état du véhicule négligé.
R. N.
Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/03/26/article.php?sid=132040&cid=2

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia