RSS

TRAGIQUE ACCIDENT À TIARET 21 morts et 30 blessés

TRAGIQUE ACCIDENT À TIARET  21 morts et 30 blessés dans ACCIDENTS accident-tragique-300x221Lundi 26 Mars 2012

Par Abdelkrim AMARNI
«L’accident s’est produit à 2h10 du matin sur la route nationale reliant Tiaret à Relizane»

Le bus dérape et tombe dans un ravin.

C’était l’horreur, un véritable carnage. Pas moins de 21 personnes (19 selon l’APS) sont mortes et 30 autres blessées dans la nuit de samedi à dimanche à Guertoufa, à la sortie Ouest de la ville de Tiaret dans l’accident d’un autocar qui s’est renversé et tombe dans un précipice, ont annoncé hier les services de la wilaya de Tiaret.
Parmi les victimes, il y avait deux ressortissants étrangers (un Malien et un Nigérien), deux femmes et cinq militaires réservistes en permission. Toutes les victimes ont été identifiées, a indiqué la Gendarmerie nationale, et leurs corps seront acheminés dès demain vers leurs villes d’origine.
Sur les lieux du drame, des témoins rapportent que les images sont tout simplement horribles. Du sang partout, alors que la carcasse du bus était encore dans le ravin. Les éléments de la Protection civile ont engagé de gros moyens pour dégager l’épave du bus… «L’accident s’est produit à 02h10 du matin sur la route nationale reliant Tiaret à Relizane, à hauteur de Guertoufa. L’autocar s’est renversé et fait une chute dans un ravin profond», a déclaré le commandant Farouk Achour, responsable de la communication au niveau de la direction de la Protection civile.
Le commandant Achour a précisé que «10 équipes de secours ont été dépêchées sur les lieux pour évacuer les corps des passagers décédés et les blessés. Ce grand nombre de secouristes s’explique par les difficultés d’accès à ce ravin d’une grande profondeur.» Ces équipes, ajoute-t-il, étaient également «munies de matériel d’éclairage puissant pour mener à bien leur tâche qui s’est effectuée en pleine nuit.
Le chauffeur du bus a survécu à l’accident. Un témoignage rapporté par le journal électronique TSA, a lié l’accident à une cause d’ordre mécanique: «Les freins ont cessé de répondre alors que je roulais doucement sur une pente accentuée par une chaussée humide et un temps brumeux.»
La version du chauffeur est confortée par les premiers éléments de l’enquête confiée à la gendarmerie qui mettent en cause une défaillance mécanique de l’autocar de marque Hyundai. L’hécatombe a suscité un grand élan de solidarité des habitants de Tiaret envers les blessés. Hier, en fin d’après-midi, des citoyens anonymes continuaient à converger vers l’hôpital de Tiaret où sont hospitalisés les rescapés pour faire don de leur sang au profit des nombreuses victimes.
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, est arrivé dans l’après-midi de ce dimanche à Tiaret où il s’est aussitôt dirigé à l’hôpital où il a présenté, au nom du gouvernement, ses condoléances aux proches des 21 victimes de l’accident. Il s’est ensuite enquis de l’état de santé des trente-six blessés et de leurs conditions de prise en charge médicale. «Tout sera fait pour déterminer les circonstances exactes de l’accident et situer les responsabilités», a-t-il déclaré peu avant son retour dans la capitale. C’est le énième accident impliquant des bus de transport de voyageurs, qui survient sur nos routes endeuillant des dizaines de familles.
Cet accident confirme, une fois de plus, le manque de formation des chauffeurs de transport public, conjugué aux défaillances techniques nombreuses qui «achèvent bien les voyageurs».
Ces drames se multiplient sur nos routes devenues de plus en plus meurtrières au vu des passagers qui y trouvent la mort. Le drame des accidents de la circulation continue et semble même s’accélérer. Cette fin de semaine s’est en effet soldée, déplore-t-il, par 24 accidents de la route qui ont entraîné la mort de pas moins de 39 personnes et causé des blessures à 80 autres. Faut-il rappeler que l’Algérie a adopté en janvier 2010, un nouveau Code de la route plus sévère envers les chauffards et va introduire le permis à points pour lutter contre les accidents de la route, responsables de plus de 4000 morts par an.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia