RSS

Micro d’or 16 prix décernés Par Yacine Idjer

13 avril 2012

Info soir, Radio de Tiaret

Micro d’or 16 prix décernés Par Yacine Idjer  dans Info soir bgseuk

Trophée n La cérémonie de la remise du Micro d’or pour sa deuxième édition a eu lieu, jeudi, lors d’une soirée, à l’hôtel Hilton.

Cette manifestation a consisté à récompenser les meilleures productions radiophoniques réalisées durant l’année. Ainsi, toutes les radios, aussi bien nationales, régionales que thématiques, ont participé à la compétition, espérant chacune décrocher un Micro d’or.
300 programmes ont été sélectionnés, soit un volume horaire évalué approximativement à 250 heures. Seulement 16 prix ont couronné les œuvres radiophoniques.
Cette année, l’édition du Micro d’or a revêti une portée maghrébine. Ainsi, trois radios maghrébines ont reçu un prix. Est venu en troisième position, la radio de Tunis (Tunisie) pour un programme à caractère socioculturel «Un visage dans le miroir». La deuxième place est revenue à la radio de Tanger (Maroc) pour une émission sur la musique traditionnelle marocaine. Enfin, la radio de Nouakchott (Mauritanie) a occupé la première place pour une émission littéraire «El-Maânra oua Eribat».
Force est de relever, lors de la soirée de la cérémonie de la remise du Micro d’or, que l’organisation a été chaotique : incident technique, dysfonctionnement dans la réalisation, manque de coordination… Même le déroulement de la cérémonie traînait en longueur. A signaler, en plus, que les journalistes, sollicités la veille par le biais d’un communiqué de presse à venir assister à la cérémonie en vue de couvrir l’événement, ont été mis d’une manière condescendante à l’écart. L’accès à la salle où allait se dérouler la cérémonie leur a été défendu. «Il faut d’abord que les invités s’installent», a lancé fièrement et sur un ton à la limite du mépris une responsable de la radio –la directrice du « supposé » centre culturel de la radio. Autrement dit, lorsque toutes les places seront occupées, à ce moment-là, il serait envisageable de laisser, les journalistes entrer dans la salle. Malgré les interrogations et les protestations des journalistes venus à la cérémonie dans un cadre purement professionnel, la porte leur a été fermée au nez. Les agents de sécurité leur ont demandé de patienter et d’aller attendre dans le hall. Quand ils se sont adressés à l’attachée de presse de la radio, celle-ci, débordée, n’avait comme seule réponse: «Patientez !». Et ce n’est qu’au dernier moment, à l’instant même où la soirée allait commencer que les membres de la presse ont été finalement autorisés à entrer dans la salle. La salle était archicomble. «Où allons-nous nous installer ?», ont demandé les journalistes embarrassés aux organisateurs. «Là, où vous trouverez une place vacante», leur ont-ils dit. Certains étaient assis, d’autres restaient debout près des portes, ou au fond de la salle. La question qui se pose : pourquoi l’accès aux journalistes de la radio a été aisé, alors que pour ceux de la presse écrite, il a été quasiment impossible ?

Palmarès des lauréats du Micro d’or
Chaîne 1 : meilleur programme éducatif, culturel, religieux et scientifique «Voix d’Algérie».
Prix du jury : «Recherche dans l’intérêt des familles» d’El-Arabi Ben Dada. Il s’agit du plus long programme radiophonique. Le premier numéro remonte à 1978.
Chaîne 3 : meilleur programme pour enfant :
«Les enfants d’abord».
prix spécial pour l’émission sur l’environnement et l’écologie : «Impact».
Radio Tiaret : meilleure enquête : «Les sévices sexuels sur les enfants».
Meilleure animatrice : Fatiha Mimouni pour son émission «Les sévices sexuels sur les enfants».
Radio Biskra : meilleur reportage : «Réalité des enfants exploités à Biskra».
Radio Batna : meilleur programme de variété : «Mélodies et musique du monde».
Radio Béchar : meilleur programme socioéconomique et politique : «Jeunesse à vous l’antenne».
Radio Naâma : meilleur programme interactif : «Ouartahet Enouffous».
Radio Mostaganem : meilleur programme sportif : «Les coulisses sportives».
Radio El-Oued : meilleur entretien : «Rendez-vous de la semaine».
Radio El-Bahdja : meilleure prise de son :
«Quotidien des harragas».
Radio Relizane : meilleure réalisation : Douadi Lounakel pour son émission «Mass El-djin».
Radio Skikda : meilleure présentatrice du journal : Izdihar Fasih.
Le prix de l’enregistrement inédit revient, ex æquo, à radio Chlef pour un entretien avec El-Bachir El-Ibrahimi dans les années 1930, et à radio Biskra pour un entretien avec le colonel Mohamed Chaâbani réalisé en 1962.

Y. I.

(Edition du 2/2/2008)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia