RSS

Abdelaziz Belkhadem : « j’y suis, j’y reste ! »

Abdelaziz Belkhadem a animé ce dimanche 22 avril un meeting électoral à Tiaret. Porté par une salle acquise à son discours et protégé par un impressionnant dispositif de sécurité, le secrétaire général du FLN s’est montré offensif sur les deux fronts : la défense du programme de son parti pour les législatives et la bataille qui l’oppose à ses adversaires au sein du parti. « D’aucuns, d’ici comme d’ailleurs,  voient en l’Algérie une sorte de compte en banque dans lequel il est loisible à chacun de puiser quand il veut et autant qu’il veut ». 

Belkhadem est revenu sur ce qu’il a appelé le « complot ourdi » contre sa formation politique, évoquant « les visées scélérates  des uns et  les appétits féroces des autres dont il ne faut pas s’étonner qu’ils s’exacerbent, au fur et à mesure qu’approche le jour J ». « Rassurez‑vous : j’y suis, j’y reste ! », a‑t‑il ajouté au lendemain d’une nouvelle attaque de Boudjemâa Haïchour, un de ses adversaires au Comité central du parti. Dans une déclaration publiée samedi, M. Haïchour a qualifié Abdelaziz Belkhadem de « traître » (lire).
Abdelaziz Belkhadem a également évoqué indirectement l’attaque menée mercredi dernier contre un cortège du FLN à Tiaret (lire). Selon lui, il s’agit « d’un incident isolé monté de toutes pièces par des individus connus de tous et qui croient être nés pour présider aux destinées des autres », a‑t‑il ironisé. Abdelaziz Belkhadem s’est dit « persuadé  que le FLN sera majoritaire dans la prochaine Assemblée populaire nationale ».
Rabah Amir

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Abdelaziz Belkhadem : « j’y suis, j’y reste ! »”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Le parti voulait animer un meeting électoral à Mahdia
    Le cortège du FLN attaqué par des inconnus près de Tiaret

    Rabah Amir

    Le candidat tête de liste du Front de libération nationale (FLN) et trois de ses colistiers ont été violemment pris à partie dans la matinée de ce mercredi 18 avril par des « individus inconnus », alors qu’ils voulaient animer un meeting électoral à Mahdia (40 km à l’est de Tiaret), a‑t‑on appris du secrétaire de la mouhafadha de Tiaret.

    Les trois voitures à bord desquelles se trouvaient le candidat tête de liste, M. Boukhors Mohamed, et trois de ses colistiers, ont été caillassées. Les occupants des véhicules ont été blessés au visage et aux bras par les bris de glace. Un jet de pierre a atteint à la tête un autre chauffeur, qui accompagnait la délégation du FLN.

    Les blessés ont été évacués dans des véhicules particuliers à l’hôpital de Mahdia où ils ont reçu les soins nécessaires. Le meeting électoral a été annulé. Au moins sept personnes, soupçonnées d’être impliquées dans l’attaque du cortège de véhicules, ont été arrêtées, indique une source auprès de la sureté de wilaya.

    http://www.tsa-algerie.com/politique/le-cortege-du-fln-attaque-par-des-inconnus-pres-de-tiaret_20382.html

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Il lance un appel au vote
    Haïchour qualifie Belkhadem de « traître »

    Boudjemâa Haïchour accuse gravement Abdelaziz Belkhadem. Dans une nouvelle contribution, rendue publique ce samedi 21 avril, l’ancien ministre et chef de file des frondeurs du Comité central (CC) du parti qualifie le patron du FLN de « traître ». « Comme chacun d’entre nous, sur la base de nos profondes convictions, nous avons constaté la déviance politique et la trahison qui se sont tramées à partir d’un agenda, étranger au Parti, judicieusement dicté à celui qui se projette pour les présidentielles de 2014 », affirme Haïchour en évoquant la confection des listes électorales par Belkhadem, mais sans préciser qui est derrière cette partie étrangère qui a dicté son agenda au patron du FLN.

    Pour l’ancien ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l’information, « le sentiment de dégradation organique, (…) l’intronisation des « militants taïwan », y compris de certains éléments au passé douteux et de connivence avec le terrorisme, un système de corruption à travers la pratique de la « chkara », ont déprécié le FLN aux yeux des citoyens ». Haïchour poursuit ses critiques à l’endroit de Belkhadem en estimant qu’il n’a pas de « charisme » et qu’il « est en déphasage avec les mutations systémiques du monde qui nous entoure ». L’ex‑député de Constantine s’alarme sur l’étendue « jamais égalée » de la crise de confiance au FLN. « Belkhadem et son BP [bureau politique, NDR] ont démoli toute chance de renouveau et de rajeunissement du parti », déplore‑t‑il. Ce dernier a, selon lui, « mis dans ses listes des septuagénaires ou des jeunes sans ancrage associatif et militant (…), dont la crédibilité n’est pas reconnue dans la société ».

    Pour Haïchour, Belkhadem, qu’il nomme dans sa lettre « l’ex‑SG », n’est plus le secrétaire général du parti. Il le qualifie de « prototype même du « Derwichisme politique » sans aucun ancrage avec la modernité, cultivant un opportunisme fossoyeur et irrationnel ». Le chef de file des frondeurs ajoute que « la seule obsession de Belkhadem est de devenir président de la République ». « Pour lui, les législatives ne sont qu’une formalité d’appareil », poursuit‑il, insistant sur le caractère national de cette fronde. « La contestation est d’abord nationale, sans attache avec des visions régionalistes comme ce fut le cas dans le passé », écrit‑il. Le directeur du Centre d’études, d’analyse et de prospective du FLN explique la décision prise par son mouvement de reporter au 19 mai la session extraordinaire du CC pour débattre de la destitution de Belkhadem, tout en étant animé « par la foi en les réformes engagées par le président de la République ». M. Haïchour lance d’ailleurs un appel au vote pour lutter contre l’absentéisme lors du scrutin législatif du 10 mai.
    Hadjer Guenanfa
    http://www.tsa-algerie.com/politique/haichour-qualifie-belkhadem-de-traitre_20418.html

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia