RSS

IL ÉTAIT ACCORDÉONISTE DE LA TROUPE SAFIR ETTAREB Hadj Mohamed Maghraoui, le compagnon de Ali Maâchi

Culture :

Sympathique et émouvant geste que celui entrepris envers l’un des membres de la lumineuse troupe musicale Safir Ettareb dirigée à l’époque par l’artiste combattant Ali Maâchi.
Il s’agit, en fait, de Hadj Mohamed Maghraoui, un musicien avéré qui, à l’âge de 85 ans, a conservé son don d’accordéoniste incontesté. Tout récemment, un hommage des plus vibrants lui a été dignement rendu à la nouvelle maison de jeunes Teffah de Tiaret en présence de sa famille et ses amis en reconnaissance à son dévouement, ses sacrifices, et à son inégalable intégrité ayant égayé son parcours d’artiste-militant, de chef des Scouts musulmans algériens et de fonctionnaire de l’administration et de la commune de Tiaret à l’orée des années 1940. La louable initiative est à mettre à l’actif d’un groupe de citoyens et citoyennes dont l’unique but est de combattre l’oubli et pérenniser les valeurs. Les festivités concoctées pour la circonstance n’ont laissé personne insensible tant l’émotion, les réminiscences et les retrouvailles n’ont pas manqué d’adoucir l’atmosphère. L’interprétation de chants patriotiques par la relève des SMA sous la férule de Boudali Asnoun, Hadhraoui et consorts ont ressuscité en Maghraoui une passion qu’il a tant aimée durant sa jeunesse. Aussi en évoquant le parcours de la troupe Safir Ettareb, l’inlassable Amar Belkhodja, chercheur en histoire et ancien journaliste, devait fidèlement exhumer les prouesses des Ali Maachi, El Hachemi Larbi, Okkacha, Orbane, Ferhat, Benaouda Mekki, Layadi, El Hchaichi, Belarbi, Turki, Abdesselam, Benblidia et bien évidemment de Maghraoui. Le passage sur scène de la deuxième génération de Safir Ettareb dirigée par le duo Guerouani-Saadoun, pour présenter un cocktail du répertoire du martyr avec en prime les célèbres Angaham El Djazair, Wssait El Gomri ou Ya Babour a rendu l’ambiance plus conviviale. A noter qu’ils étaient nombreux à se relayer au podium, pour apporter leurs témoignages ou déclamer des poèmes en hommage à l’invité du jour lequel a été honoré dans un climat où l’émotion a fait vibrer plus d’un. Cela dit, aux yeux des initiateurs, ce geste si aimable se veut une tradition à perpétuer envers toutes les icônes et autres figures emblématiques de la région.
Mourad Benameur 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/04/28/article.php?sid=133472&cid=16

, , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia