RSS

M. Benyounes appelle à voter massivement «pour sauver l’Algérie une seconde fois»…

4 mai 2012

ECHO D-Oran, POLITIQUE

Elections législatives Campagne électorale dans la région Ouest

La campagne électorale pour le scrutin législatif du 10 mai prochain tire à sa fin. Les leaders des formations politiques en lice pour ce rendez-vous électoral, qui ont multiplié les promesses, tentent à quelques jours de la clôture de cet évènement de se distinguer par des discours tranchants, histoire de donner plus de mordant à une campagne terne et sans enthousiasme.

Le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), M. Amara Benyounès, a appelé jeudi à Skikda les algériens à ‘’sortir le 10 mai prochain pour voter en force’’ et sauver l’Algérie ‘’une seconde fois’’. M. Benyounès a précisé lors d’un meeting électoral le caractère «décisif» des prochaines élections législatives, et considéré que si les Moudjahidine «ont pris les armes durant le Révolution pour sauver la patrie, les citoyens doivent sauver une seconde fois le pays en accomplissant leur devoir électoral». Il a affirmé en outre être d’accord avec le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika lorsqu’il a avait comparé les élections du 10 mai prochain à un «véritable» 1er novembre 1954. M. Benyounès a considéré qu’un boycott le 10 mai 2012 serait une «malédiction» pour l’Algérie car, selon lui, «le courant fondamentaliste » passerait et un tel scénario, a-t-il encore estimé, serait «inacceptable». Le secrétaire général du MPA a considéré que certains partis exploitent l’islam à des fins politiques, alors que les Algériens sont «démocrates, musulmans, républicains et patriotes, ouverts sur le monde, modernes, respectant la femme et rejetant le terrorisme». Il est également revenu sur sa position concernant les partis islamiques qui «répètent depuis 20 ans que la solution aux problèmes de l’Algérie, c’est l’islam, alors qu’en fait, leur seul souci c’est l’accession au pouvoir». M. Benyounès a souligné que son parti, qui soutient la réconciliation nationale prônée par le président de la République, lutte pour qu’il n’y ait plus de retour à la violence et au terrorisme. Il a mis en garde la jeunesse algérienne contre «toute influence» par ce qui se passe dans certains pays arabes, ajoutant que «l’Algérie de Bouteflika, n’est ni la Tunisie de Ben Ali, ni la Libye de Gueddafi, ni l’Egypte de Moubarak». M. Amara Benyounès a déclaré, par ailleurs affirmé mercredi, à partir de Tiaret, que sa formation politique propose la suppression du casier judiciaire du dossier d’emploi des jeunes. M. Benyounès a indiqué lors d’un meeting organisé à la salle de cinéma «Tassili» dans le cadre de la campagne électorale, qu’au cas où son parti réalise une majorité à la prochaine Assemblée populaire nationale, il oeuvrera à la suppression du certificat du casier judiciaire des dossiers de l’emploi des jeunes, s’interrogeant «pourquoi l’administration sanctionne à vie un jeune qui a été emprisonné pour une durée d’un an ou presque ». Le même intervenant a exhorté, lors de cette rencontre à laquelle a assisté un grand nombre de citoyens, l’administration à accorder de «grandes facilités» aux jeunes, notamment ceux qui ont commis des erreurs et ont passé un certain temps en prison, en «réduisant les documents requis pour le travail, ce qui contribue à éradiquer la bureaucratie». Il a ajouté que son parti oeuvrera également à la suppression de l’extrait d’acte de naissance «S 12», le considérant «procédure» encourageant la bureaucratie. Le président du MPA a appelé la commission nationale de supervision des élections législatives à avertir les partis qui utilisent la religion à des fins politiques, précisant qu’il «n’est pas contre l’islam mais contre les personnes qui veulent utiliser l’islam à des fins politiques». D’autre part, M. Amara Benyounès a estimé qu’il est «inconcevable de faire revenir les Algériens à l’ère socialiste par des politiques de nationalisation». L’intervenant a invité les citoyens à voter massivement et ne pas pratiquer la politique du siège vide, «car les utilisateurs de l’islam à des fins politiques occuperont la scène, ce qui ne servira pas l’Algérie ni aujourd’hui ni demain». Le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPLA), M. Amara Benyounès, en campagne pour les élections législatives de jeudi prochain, s’est prononcé vendredi à Constantine pour une « démocratie servant les intérêts des algériens, et qui ne doit pas être importée de l’étranger ». L’Algérie, « le premier pays arabe à avoir pratiqué la démocratie depuis 20 ans, n’a pas besoin de recevoir de leçons de pays étrangers, ni de soutien en matière de démocratie, de droits de l’Homme ou de multipartisme », a souligné M. Benyounes au cours d’un meeting électoral. Durant ce rassemblement suivi par une foule considérable au centre culturel Benbadis (ex-université populaire), le secrétaire général du MPA a également plaidé pour un changement « pacifique, loin de tous les fanatismes », afin de permettre au pays de ‘’surmonter toutes les épreuves qui l’attendent » et de « s’engager dans une démocratie véritable ». M. Amara Benyounès, qui a également insisté sur la révision de la Constitution, a affirmé que le MPA, s’il obtenait des sièges à l’Assemblée nationale, proposerait « la suppression de l’extrait de naissance S12 », et « la facilitation de l’obtention des différents documents administratifs et du certificat de nationalité. M. Benyounès, qui a recueilli des applaudissements nourris et des youyous dans une salle archicomble, a renouvelé son «entière confiance» dans les garanties données par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, s’agissant de l’honnêteté et de la transparence du scrutin du 10 mai. Le secrétaire général du MPA, après avoir sévèrement critiqué certaines parties utilisant, selon lui, la religion ‘’à des fins politiques’’, a appelé l’assistance et à travers elle « tout le peuple d’Algérie » à se rendre massivement aux urnes, jeudi prochain.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia