RSS

«Pour un rajeunissement du corps des directeurs des radios régionales»

18 juillet 2012

Radio de Tiaret

Lounaoukel, DG de la Radio algérienne

Le directeur de la radio régionale de Djelfa, notre confrère Seddik Boukharouba, vient d’être nommé à la radio de Tiaret en remplacement de notre consoeur Kacem Rachida qui vient de se rapprocher à 80 km des siens d’Alger, à Médéa.La radio de Djelfa sera désormais dirigée par l’actuel directeur de radio Laghouat, notre confrère Ouis Lemnaouer. Ce qui est étonnant pour certains observateurs, c’est cette opération qui vient juste après les nominations de moins d’un an. Certes, certains directeurs, et ils sont plusieurs, viennent enfin de bénéficier de la retraite juste après la régularisation salariale. Ils ont, pour la majorité, bénéficié de leurs congés dans l’attente de la régularisation de leur nouvelle situation. Certains directeurs n’attendaient que ce jour. Par contre, d’autres, sont surpris par la décision de leur mise à la retraite. Cette démarche de ne pas laisser les responsables dans leurs postes pendant longtemps leur donnera à réfléchir. En remplacement des anciens directeurs mis à la retraite de jeunes réalisateurs et journalistes pleins de dynamisme ont été nommés en compensation aux efforts fournis et surtout pour injecter un sang nouveau dans les structures et entretenir l’espoir chez les jeunes journalistes que leur plan de carrière ne stagnera pas. L’autre remarque faite par les observateurs est que tous les directeurs qui ont subi des pressions de la part de certaines autorités, dont le wali, et qui n’ont pas abdiqué. Ils n’ont pas été «éjectés», c’est à l’actif des différents DG de la Radio algérienne. Lounaoukel inscrit sa démarche dans la continuité et le rajeunissement du corps des directeurs. Par contre, la direction générale a recadré la situation pour les radios principales. Le retour de Mouhcène à la RAI en est l’exemple du mûrissement de la situation. Djilali Harfouche

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia