RSS

TLEMCEN Un cadavre repêché à la plage MoskardaI à Marsat Ben M’hidi

Dimanche dernier, et aux environs de 11 heures, un plongeur de la section subaquatique de l’Association sportive El Wifak de Marset Ben M’hidi, qui se trouvait en compagnie des hommesgrenouilles de la Protection civile, a repêché le cadavre sans vie d’une personne de sexe masculin. Il s’agit d’un homme âgé de 28 ans, originaire de la ville de Tiaret lequel qui a disparu, vendredi 28 juillet dernier, après s’être baigné dans une mer houleuse. Au moment du drame, l’intéressé était accompagné de trois autres personnes. Depuis que cette disparition a été signalée, d’intenses recherches ont été entreprises jusqu’au jour de la découverte du corps. Une enquête judiciaire a été ouverte à cet effet. Quant à la dépouille mortelle, elle a été transférée à la morgue de Ghazaouet.

Sedouid A

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “TLEMCEN Un cadavre repêché à la plage MoskardaI à Marsat Ben M’hidi”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Réfugiés syriens en Algérie : Des «mesures pratiques» seront mises en place

    par M. Mehdi
    Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, M. Amar Belani, « la question des ressortissants syriens séjournant actuellement dans notre pays est bien prise en charge par les autorités algériennes ». « Partant du devoir de solidarité que nous devons manifester à l’égard de ces nombreuses familles repliées en Algérie, un dispositif spécifique et des mesures pratiques et concrètes de soutien seront mis en œuvre dans les prochaines heures par un nombre d’intervenants publics impliquant notamment les services du ministère de la Solidarité nationale ».

    Du côté du ministère de l’Emploi et de la Solidarité nationale, on affirme également que des « mesures seront prises ». Pour Hachemi Nouri, chargé de communication du ministère, il faudra d’abord « recenser, identifier et localiser » ces ressortissants, dont certains se trouvent dans des hôtels et d’autres dans des places publiques dans plusieurs villes d’Algérie. Cette opération devrait se dérouler, dit-il, « en collaboration avec les services compétents du ministère de l’Intérieur ». Les équipes d’identification des DAS d’Alger et d’autres wilayas « sont déjà sur le terrain », dit-il. Selon lui, « l’action humanitaire du ministère consiste à ouvrir les restaurants de la Rahma pour l’Iftar ». « Il n’y a aucune ségrégation, là où il y a des restaurants, que ce soit ceux du Croissant-Rouge algérien (CRA) ou ceux ouverts par des citoyens, ces ressortissants syriens sont les bienvenus ». L’opération de recensement et d’identification devrait, selon notre interlocuteur, « permettre de quantifier certains besoins comme les couches pour bébés, le lait pour enfants, mais également les besoins de personnes vulnérables comme les handicapés et les malades ». Interrogé sur d’éventuelles aides au logement pour les familles qui ont élu domicile dans les places publiques, notre interlocuteur affirme que cette question « sera étudiée à temps », et que pour le moment il importe de « recenser » et de « faire le tri » de ces ressortissants syriens. A noter que sur la question de la terminologie, les deux départements ministériels interrogés refusent de parler de « réfugiés » et préfèrent les désigner de « ressortissants ». « Réfugié est un statut que n’ont pas les ressortissants syriens venus en Algérie de manière légale », explique le chargé de communication du ministère de la Solidarité.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia