RSS

CONDOLÉANCES

14 août 2012

Boutaleb Azzedine

CONDOLÉANCES dans Boutaleb Azzedine Boutaleb-Mohamed

A la suite de la perte cruelle de M. BOUTALEB Mohamed âgé de 21 ans, Fils de M. BOUTALEB Azzedine, Député de Tiaret Les familles KEBIR et MZENDI, parents et alliés présentent à son père et à toute sa famille leurs sincères condoléances et prie ALLAH d’accorder au défunt Sa Sainte miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. M. KEBIR Ghérissi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “CONDOLÉANCES”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Le président de la république procède à un mouvement partiel dans le corps des magistrats

    La cérémonie d’installation est prévue lundi prochain

    Un mouvement partiel dans le corps des présidents de cours et des procureurs généraux près les cours, a été opéré par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Conformément aux prérogatives qui lui sont conférées par la Constitution, le président de la république, a procédé à des mutations, de nouvelles nominations et des fins de fonctions au sein du corps des présidents de cours de Justice et des procureurs généraux, conformément à la loi organique portant statut de la magistrature.
    Rendu public, avant-hier, par le ministère de la justice, ce mouvement partiel décidé par le chef de l’Etat, sera suivi par une, cérémonie d’installation des présidents de cours de justice et procureurs généraux, prévue lundi prochain, qui sera présidée par des magistrats de la Cour suprême et du conseil de l’Etat. Pour le mouvement opéré dans le corps des présidents de cours de justice, il concerne une dizaine de magistrats qui sont muté vers d’autres circonscriptions judiciaires. Il s’agit du président de la cour de Laghouat, El Aggoun Brahim, muté président de la Cour de Béchar ; Sakhraoui Hocine, président de la cour de Batna, muté pour la même fonction à la cour de Constantine ; Rezkani Maamar, président de la cour de Biskra, muté pour la même fonction à la cour de Batna ; Yakoub Moussa, président de la cour de Béchar, muté pour la même fonction à la cour de Ghelizane ; Bourafa Rachid, président de la cour de Tébessa, muté président de la cour de Sétif ; Brahmi Slimane, président de la cour de Sétif, muté pour la même fonction à la cour de Blida ; Hamdane Abdelkader, président de la cour de Constantine, muté pour la même fonction à la cour d’Alger ; Mezhoud Rachid, président de la cour de Msila, muté président de la cour de Annaba ; Mansour Ahmed, président de la cour de Mascara, muté président de la cour de Laghouat. S’agissant des mutations dans le corps des procureurs généraux près les cours, elles concernent, Mekhloufi Baghdad, procureur général près la cour de Oum Bouaghi, muté pour la même fonction à la cour de Mostaganem ; Kebir Ghrissi, procureur général près la cour de Skikda, muté pour la même fonction à la cour de Bouira et Bouhafs Abdellah, procureur général près la cour de Bordj Bouarréridj, muté pour la même fonction à la cour de Oum Bouaghi. A noter que, les présidents de cours de justice et procureurs généraux dont les fonctions ont pris fin seront affectés à la Cour suprême. En outre, de nouvelles nominations ont été effectuées par le président de la république, aussi bien dans le corps des présidents de cours de justice que dans le corps des procureurs généraux. Concernant le corps des présidents de cours de justice, ce mouvement concerne, Chergui Abdelkader, président de chambre près la cour de Msila, muté président de la cour de Biskra ; Daalache Abdelhakim, président du Tribunal de Sidi M’hamed, muté président de la cour de Tébessa ; Bensada Ahmed, président de chambre près la cour d’Alger, muté président de la cour de Msila ; Ayachi Salah, vice-président de la cour de Relizane, muté président de la cour de Mascara. A propos du corps des procureurs généraux, il s’agit du président de chambre près la cour de Biskra, Mouhoub El Mehdi, muté procureur général près la cour de Tébessa ; Othmane Moussa, procureur général adjoint près la cour d’Alger, muté procureur général près la cour de Skikda ; Meftahi Noureddine, procureur de la République près le tribunal d’El Harrach, muté procureur général près la cour de Bordj Bou Arreridj.
    Yazid F.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    PALAIS DE JUSTICE DE SKIKDA Kebir
    Ghrissi, nouveau procureur général de la cour
    Zaïd ZoheïrLe Soir d’Algérie : 02 – 08 – 2007
    Le nouveau palais de justice a vu, mardi, l’installation du nouveau procureur général de la cour de Skikda, Kebir Ghrissi, qui occupait le même poste à la cour de Hussein-Dey, en remplacement d’Abderrahim Madjid muté dans le même poste à la cour de Constantine. Cette démarche intervient dans le cadre du mouvement partiel dans le corps des présidents de cour et procureurs généraux décidé par le président de la République.
    En présence d’un représentant du ministère de la Justice et des autorités civiles et militaires, et de la presse locale, la cérémonie s’est déroulée dans la salle de la cour d’assises. Durant la période où il exerçait dans la cour de Skikda, le procureur général Abderrahim Madjid a eu le mérite de faire deux choses des plus importantes. La première, il a donné une dynamique aux travaux de construction du nouveau palais de justice, qui a contribué à leur accélération, et ce, à travers sa présence régulière sur le site, chaque lundi, en tant que BET, chef de projet, comme il aimait tant le rappeler lui-même. La deuxième, il a initié une stratégie de communication en direction de la presse des plus ouvertes. Son remplaçant peut faire mieux.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia