RSS

Tiaret Un film documentaire sur la vie de l’écrivain et combattant Mohamed Idir Ait Amrane

Un film documentaire sur la vie de l’homme de lettres et combattant le regretté Mohammed Idir Ait Amrane intitulé «Inhad ya ibn Amazigh» (relève-toi fils d’Amazigh) sera bientôt en tournage, a annoncé à Tiaret son réalisateur. Le commissaire du festival du film Amazigh et directeur central au Haut commissariat à l’amazighité (HCA), M. Assad Si El Hachemi, a indiqué en marge de la Journée d’étude «regards croisés sur la chanson patriotique amazighe», organisée à la mémoire de cet écrivain, qu’il a entrepris la préparation du film après avoir contacté la famille du défunt littéraire qui dispose d’archives contenant un ensemble de ses photos et de ses oeuvres littéraires et artistiques. Il a ajouté qu’il se lancera dans le tournage du film dans un proche avenir pour une durée de 8 mois afin qu’il soit prêt pour être présenté en avant-première le 1er novembre 2013. Ce travail cinématographique comprend des scènes de lieux où a vécu l’écrivain Ait Amrane notamment son village natal Tikidount Oucif à Tizi- Ouzou, ainsi que la ville de Tiaret où il a grandi et a été enterré. M. Assad Si El Hachemi a indiqué que ce documentaire d’environ 45 minutes relate le parcours du romancier en abordant les diverses oeuvres littéraires qui ont traité des combats héroïques et des luttes du peuple algérien dans la période du mouvement national et de la glorieuse révolution, ainsi que ses efforts pour promouvoir la langue amazighe qu’il utilisait dans ses écrits et ses traductions de plusieurs livres de l’arabe, du français et de l’anglais. A l’occasion de cette rencontre, un documentaire sur l’écrivain combattant a été projeté au CEM portant son nom. Mohamed Idir Ait Amrane est né en 1924 dans le village de Tikidount Oucif où il a passé son enfance. Il a poursuivi son cursus scolaire primaire, moyen et secondaire à Alger et Miliana (Ain Defla) et au lycée de Ben Aknoun (Alger) et fonda le groupe d’élèves adhérents au PPA (Parti du Peuple Algérien) en 1945. Il est également parmi les premiers membres de la cellule du Front de libération nationale. Il fut arrêté à Tiaret en 1956 par les colonisateurs français. En 1962, il a été élu député dans la première assemblée nationale constituante et a occupé ensuite plusieurs postes de responsabilités dont le responsable du Haut commissariat à l’amazighité jusqu’à sa mort à Tiaret le 31 octobre 2004. Il a écrit de nombreux poèmes, des livres, des pièces théâtrales, des chants patriotiques interprétés par des chanteurs célèbres kabyles dont Lounis Ait Menguellat

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia