RSS

OUYAHIA À TIARET Les élus locaux doivent être proches de la population

«Souvenez-vous ce qui s’est passé à Sidi-Bakhti, Mechrâ-Sfa ou encore à Sougueur, pour ne citer que ces localités, où des innocents ont payé de leur vie. Aujourd’hui, et grâce au rôle des services de sécurité, tous corps confondus, que je salue, au passage, mais aussi à la Charte sur la réconciliation nationale, préconisée par Abdelaziz Bouteflika -el hamdoulillah- l’Algérie s’est remise sur pieds..
Lors du meeting électoral abrité, hier, par la salle omnisports Belarbi de Tiaret, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a entamé son discours par un hommage aux victimes de la Tragédie nationale, aux patriotes, aux gardes communaux et aux membres des délégations exécutives communales. Par cette déclaration, il s’est dit navré d’avoir pris le risque de toucher certaines sensibilités (faisant allusion aux familles des terroristes), tout en étant clément à ces «frères ennemis» qui ont été induits en erreur par ceux qui prétendaient offrir à la population un «visa» pour le Paradis. «Le 29 novembre prochain ne sera pas un début de la démocratie en Algérie, mais juste une continuité et un affermissement d’un cadre meilleur», a-t-il affirmé, en exprimant les ambitions fondamentales de son parti en perspective des prochaines joutes locales. «Nous nous sommes engagés dans ces joutes avec des hommes et des idées », dira-t-il, en saluant les candidats des autres formations en course à Tiaret. Faisant revisiter l’histoire de Tiaret, ce dernier n’a pas omis de ressusciter les figures emblématiques qui ont fait l’honneur de cette région, en allant de l’anthropologue Ibn Khaldoun au Zaïm Kaïd Ahmed, en passant par le chahid Ali Maâchi et ses compagnons de guerre. Prenant langue, beaucoup plus d’un membre du gouvernement que d’un chef de parti, Ouyahia a fait, au passage, la rétrospective sur les réalisations enregistrées à travers les divers programmes de développement, à savoir ceux relatifs aux logements, à l’alimentation en gaz naturel, aux ressources hydriques… Poursuivant son discours, Ouyahia a saisi l’opportunité pour mettre à nu le mal qui continue à gangrener l’administration, où la bureaucratie bat son plein, illustrant ses propos par les lenteurs dans la délivrance des documents ou encore des imprimés officiels, dont les extraits de naissance, qui se vendent actuellement alors que l’État les fournit gratuitement aux citoyens», s’indignera-t-il. Le secrétaire général du RND devait, néanmoins, rappeler que Tiaret, au même titre que les autres wilayas du pays, n’a pas échappé aux affres du terrorisme : «Souvenez-vous ce qui s’est passé à Sidi-Bakhti, Mechrâ-Sfa ou encore à Sougueur, pour ne citer que ces localités, où des innocents ont payé de leur vie. Aujourd’hui, et grâce au rôle des services de sécurité, tous corps confondus, que je salue, au passage, mais aussi à la Charte sur la réconciliation nationale, préconisée par Abdelaziz Bouteflika -el hamdoulillah- l’Algérie s’est remise sur pieds. Ne voyez-vous pas que sans la paix, rien ne se concrétise ? Faites le constat, vous-mêmes, et prenez comme paramètres ce qui a été réalisé durant les deux mandats de Bouteflika au niveau de tous les secteurs. Abordant le sujet des élections, Ouyahia devait déclarer, par ailleurs, que «personnellement, je n’ai peur ni du boycott ni de l’abstention, mais de ceux qui comptent sur autrui le jour «J». À ce titre, il dira : «Mobilisez les gens pour aller, euxmêmes, dire leur mot et donner une leçon aux partisans du boycott.» M. Zouaoui

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia