RSS

Sougueur – Quand tout le monde s’implique pour nettoyer la ville

Lancée de manière spontanée sous le sceau «pour une ville propre», la campagne de nettoiement qu’a connue Sougueur dans la wilaya de Tiaret, durant les trois derniers jours, a eu des échos des plus favorables parmi la population locale, à en juger par la mobilisation voire l’adhésion inconditionnée de tous les citoyens, lesquels n’ont ménagé aucun effort pour s’y impliquer massivement. 
Encadrée par l’administration et l’APC de Sougueur, cette louable initiative qui a vu également la participation des entreprises privées et des différentes associations a ciblé principalement les grands axes ainsi que plusieurs quartiers de cette deuxième agglomération du chef lieu de la wilaya.

En effet, en l’espace de deux jours seulement, les intervenants ont pu collecter une forte quantité d’ordures ménagères et par là même de débarrasser la chaussée des déchets solides. L’opération devrait se poursuivre autant de fois que possible, d’autant qu’elle s’inscrit dans un souci de préserver l’environnement immédiat et du coup contribuer à améliorer le cadre de vie du citoyen.

Ce geste encourageant à plus d’un titre, intervient à point nommé dans la mesure où plusieurs artères et cités de la ville se sont transformées à un moment donné en décharges sauvages à ciel ouvert.

Il convient de souligner qu’une rencontre d’évaluation est prévue dès la clôture de cette campagne avec l’ensemble des intervenants et des représentants de la société civile.

A cette occasion, le nouveau maire de la ville devrait entre autres, donner sa vision sur les différentes actions envisagées prochainement dans le cadre d’un programme d’intérêt général.

Mourad Benameur


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Sougueur – Quand tout le monde s’implique pour nettoyer la ville”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    7e art amazigh. Sortie du nouveau numéro d’Assaru- Cinéma
    le 07.01.13 | 13h55

    | © D.R
    Edité par le commissariat du festival culturel national annuel du film amazigh, la revue Assaru-Cinéma consacre son onzième numéro à des sujets diversifiés et très intéressants à lire.

    Cette publication revient ainsi, notamment, et avec beaucoup de détailles, sur le premier tour de manivelle du documentaire « Kker à mmi-s umazigh », en hommage au poète, militant de tamazight et de la cause nationale, Mohand Ou Idir Ait Amrane.

    Il s’agit, en outre, d’articles appuyés par plusieurs photos prises lors de la commémoration du huitième anniversaire de la disparition du president du HCA, organisée le 1 novembre dernier, à Tiaret, ainsi qu’un entretien avec le réalisateur de ce film, Si El Hachemi Assad, directeur de la promotion culturelle au HCA et commissaire du FCNAFA qui étale les objectifs de cette nouvelle production cinématographique. «Le tournage se fera dans plusieurs endroits, à commencer par son village natal Tikdhount, en passant par Sougueur, Tiaret, Oran, Khemis Meliana, Paris et Alger », dira le réalisateur de ce film qui sera, selon lui, fin prêt et projeté à l’occasion du 13e anniversaire du décès du défunt, le 31 octobre 2013.

    La revue Assaru porte aussi sur d’autres importants événements du 7e art, à l’image de la participation algérienne au festival Issni N’Ourgh international du film amazigh (FINIFA) d’Agadir (Maroc). Les articles concernant cette manifestation mettent en relief les distinctions obtenues par es réalisateurs et les comédiens algériens. Rachid Bouksim, directeur du FINIFA est revenu également, lui aussi, dans une interview, sur le déroulement de la dernière édition du rendez-vous d’Agadir. Il rappelle aussi les principaux objectifs de l’organisation de ce genre de manifestations, comme la perspective de la création d’une confédération du cinéma amazighe des pays de l’Afrique du nord.

    Dans ce nouveau numéro, Assaru-Cinéma s’est intéressé aux Amazighs d’Egypte, à travers un portrait d’un réalisateur de Siwa qui vient d’annoncer la couleur dans la production cinématographique amazighe avec un documentaire. La publication du FCNAFA a consacré aussi un entretien à Anne Marie Poucet, enseignante en philosophie de l’éducation à l’université de Picardie, qui a parlé des films d’animation. Dans la rubrique découverte, on trouve un reportage où, sur une dizaine de page, le journaliste nous « fait visiter » la région de Boussemghoun. L’auteur a fait une description bien développée de «Cet îlot amazigh ». Il a, en outre, parlé de son model de préservation des valeurs ancestrales, « des grands bâtisseurs » de cette « perle » qui est « un pole idéal pour l’implantation d’une industrie cinématographique », à l’image de celle de la région de Warzazate au Maroc.

    Par ailleurs, notons que le FCNAFA vient d’éditer aussi d’autre publications comme le livre intitulé «Pour un enseignement définitivement et spécifiquement algérien » de Djoher Amhis-Ouksel et les cahiers du festival de Anne Marie Poucet sur le film d’animation et celui de Ghislan Cravatte sur l’atelier d’écriture cinématographique.

    Hafid Azzouzi
    http://www.elwatan.com/dyn/imprimer.php?link=http%3A%2F%2Fwww.elwatan.com%2Fculture%2F7e-art-amazigh-sortie-du-nouveau-numero-d-assaru-cinema-07-01-2013-198604_113.php

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

    Répondre

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia