RSS

Une ville, une histoire Un pied-noir chez Nasser

10 mars 2013

FRENDA, HISTOIRE, Jacques Berque

Une ville, une histoire Un pied-noir chez Nasser dans FRENDA constlogo


Impact - Il était prévu qu’il le rencontre pendant quelques minutes, entre deux portes, mais la discussion entre les deux hommes durera près de deux heures.

Comme tous les pieds-noirs, Jacques Berque est né en Algérie, à Frenda exactement.
Cette petite commune près de Tiaret, aujourd’hui daïra, n’a rien d’exceptionnel.
C’est une région pastorale et montagneuse et dépourvue de toute industrie.
Elle a pourtant quelque chose d’unique dans notre pays, elle est un peu comme Boussaâda qui abrite aujourd’hui la tombe de Okba Ibn Nafaâ, elle a abrité pendant près de deux ans le plus grand géographe de la planète, Ibn Khaldoun qui a écrit dans ce site désolé une bonne partie de son œuvre.
C’est ici, dans ce bout de nulle part, que Jacques Berque décidera d’être orientaliste.
Et il le sera au point d’être considéré comme l’un des plus éminents de l’Hexagone.
L’homme en effet maîtrise parfaitement la langue arabe et ses références en matière d’exégèse, d’histoire et de littérature arabe sont immenses.
Dans les années 50, Paris l’enverra au Caire dans le cadre d’une mission culturelle, les uns disent diplomatique et beaucoup pensent qu’elle était plutôt politique.
Peu importent les contours de sa mission mais ce qui était sûr c’est que Jacques Berque rencontrera Ben Bella dans la capitale égyptienne.
Voulait-il approcher la Révolution algérienne et par la même occasion les ténors qui la soutenaient ?
Nous n’en savons rien.
Ce qui est parfaitement établi en revanche et que Ben Bella confirme, c’est que Jacques Berque voulait à tout prix rencontrer le colonel Nasser.
Nasser refusera de recevoir ce Français d’Algérie dont il ignorait tout.
Ben Bella insistera longuement et le Raïs finira par céder.
Il était prévu qu’il le rencontre pendant quelques minutes, entre deux portes, mais la discussion entre les deux hommes durera près de deux heures.
Nasser, selon le défunt Ben Bella, a été littéralement ébloui par la maîtrise qu’avait Berque de la langue arabe, ses connaissances impressionnantes du monde musulman et du monde arabe.
Subjugué par tant de talent, Nasser parlera de lui pendant longtemps.
Mieux encore, il le recevra une deuxième fois dans son bureau.

Abdenour Fayçal

 

Le journal des locales Edition du 2/9/2012

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia