RSS

Tiaret Tensions au RND

15 juin 2013

LIBERTE, POLITIQUE, R. SALEM

Jeudi, 13 Juin 2013 09:50

Par : R. SalemTiaret  Tensions au RND dans LIBERTE 177_200_150

“Nous ne pouvons plus cautionner ce qui se passe au sein de notre parti qui est soumis, depuis bien longtemps, au caporalisme avéré exercé par un responsable égocentrique.”

L’élection, avant-hier, des membres de la commission nationale de préparation du 4e congrès du Rassemblement national démocratique (RND) n’a pas été sans heurt à Tiaret. Et pour cause, les deux membres dépêchés d’Alger pour piloter cette opération, Khaldi Boumediene et Bouidjra Nasreddine, ont été orientés par le coordinateur de wilaya vers un endroit autre que le siège du parti. Contrariés par le lieu de cette rencontre, plusieurs militants ont réagi en optant pour un sit-in devant le siège local du parti avant de sceller la porte du bureau. “Nous ne pouvons plus cautionner ce qui se passe au sein de notre parti qui est soumis, depuis bien longtemps, au caporalisme avéré exercé par un responsable égocentrique”, fulminera l’un des mécontents qui a porté un doigt accusateur à l’endroit du coordinateur de wilaya. Et d’enchaîner : “Quel est le secret de la programmation de cette rencontre au niveau de son bureau particulier, alors que nous avons un siège ?” Cependant, ces derniers ont décidé à l’unanimité de plomber le siège du parti et d’ouvrir celui du bureau communal qui est fermé depuis des mois. Contacté par nos soins, le coordinateur de wilaya dira qu’il avait agi dans la légalité la plus absolue, s’agissant du lieu de la rencontre. Il a argumenté sa version par la circulaire n°44/2013, dont nous gardons une copie, émanant du bureau central du parti. S’agissant des membres concernés par cette réunion, le coordinateur de wilaya a affirmé n’appliquer que les directives du parti, à savoir les membres du conseil national, les candidats têtes de liste aux élections locales et les secrétaires des bureaux communaux. “Ceux qui ne sont pas élus et ceux qui ne font pas partie des instances du parti ne sont pas concernés par cette rencontre, et ce sont ceux-là qui ont organisé ce sit-in”, s’est défendu le coordinateur de wilaya, qui s’est interrogé sur le fait que “les gens qui n’ont même pas de carte d’adhérent puissent parler au nom du RND”. Il dira même que parmi les protestataires, se trouvent au moins deux qui ont un pied au RND et un autre dans un autre parti. Pour conclure, le coordinateur de wilaya a déclaré avoir intenté une action en justice contre ceux qui ont scellé la porte du siège. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que la rencontre en question s’est soldée par l’accréditation de 6 militants, dont le ministre des Affaires religieuses et une dame, devant représenter la wilaya de Tiaret aux préparatifs du prochain congrès du RND.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia