RSS

TIARET : CHAUDE ANNONCE DE L’AÏD, NOUVELLE ENVOLEE DES PRIX DES FRUITS ET LEGUMES.

 

Décidément , l’on peut avancer que le commerce de chez nous est en train de ressembler à un jeu de cartes truqué où l’atout est toujours du côté du marchand. Ou sinon comment expliquer la nouvelle saute d’humeur de la mercuriale à travers les marchés fixes ou hebdomadaires éparpillés à travers les 42 communes de la wilaya de Tiaret. En effet, à Tiaret, Sougueur, Mahdia, Frenda Aïn Dheb et ailleurs les consommateurs, pris dans la spirale de la hausse des prix, souhaitent l’intervention des services de contrôle. A l’entame de la dernière semaine du mois sacré, les prix des fruits, surtout importés, sont montés en flèche au moment où le pauvre consommateur acculé par l’achat des vêtements de l’Aïd et la préparation des gâteaux croyait en la clémence de la mercuriale la disponibilité des produits étant assurée cette année .

A titre d’exemple, la banane qui était cédée, il y a quelques jours, à 150 dinars vaut actuellement entre 200 et 240 dinars le kilogramme. Selon des revendeurs, activant dans différents marchés de la ville, la banane a vu son prix monter à 190 dinars le kilogramme au marché de gros ces deux derniers jours. Les pêches, pourtant fruits de saison, se négocient entre 180 et 300 dinars le kilo, alors que la nectarine (des pêches greffées) est cédée à 400 dinars. Le raisin a atteint 240 dinars, les prunes 160 dinars. Seuls la pastèque et le melon restent encore accessibles au pauvre consommateur et encore . Cette situation serait due, selon des revendeurs de fruits, à un dérèglement de la disponibilité de la banane suite à une mauvaise programmation d’importation. Profitant de l’occasion, des spéculateurs ont vite fait leur apparition sur la chaîne de distribution aussi bien en aval qu’en amont. De leur côté, les vendeurs imputent aux mandataires cette hausse des prix. «Ce sont les mandataires qui sont à l’origine de cette flambée. On n’y est pour rien. S’ils nous vendent cher, on est obligé de revendre cher nous aussi». Tel est le refrain auquel s’est habitué le brave consommateur depuis déjà quelques années et ceci à chaque fois que l’occasion de le dépecer se présente pour nos frères commerçants.

S.Moumen

 

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia