RSS

Après une interruption qui a duré plus de 20 ans Les Ouraghis fêtent la waâda de Sidi Abdelkader à Relizane

16 septembre 2013

COUTUMES, Voix de l-Oranie (La )

B. ABOUBAKR

Après une interruption ayant duré plus d’une vingtaine d’années, la waâda de Sidi Abdelkader, traditionnellement célébrée par la tribu de Beni Ouragh dont l’étendue géographique englobe une grande partie de l’Ouarsenis, au bas fond du sud-est du chef-lieu de la wilaya, est de retour cette année et avec force. Les conditions sécuritaires ayant sévi dans la région durant les dernières années ont contraint les fidèles de ce rite d’abandonner leurs us et coutumes. Mais depuis que les choses se sont beaucoup améliorées, les notables de la région se sont réunis et ont décidé de raviver les festivités de cette waâda, a souligné un adepte très heureux de participer, lui aussi, à cet événement qu’il qualifie de «culturel et social». Ainsi, tout a été fait pour la réussite de la cette fête, à commencer par la «sewuiga», un marché exceptionnel ouvert pendant une journée à Ammi Moussa, la capitale des Beni Ouraghs, pour permettre aux inconditionnels de s’approvisionner en denrées alimentaires et en moutons. «On a tout prévu et on a tout préparé pour accueillir les invités dans de bonnes conditions» a souligné M. Lagraâ, le maire de Ammi Moussa, tout heureux de cet événement. Le moment venu, soit le jeudi dernier, tout le monde était au rendez-vous et la ville tout auréolée a vécu des moments festifs où un grand public a accompagné la parade des cavaliers arborant leurs tenues vestimentaires traditionnelles et secouant, de temps à autre, l’atmosphère par des tirs de baroud suivis par les youyous des femmes. La présence des autorités a été aussi très remarquée. Evoquant l’intérêt et l’attachement de la population à ces rites, Hadj Ahmed, un sexagénaire portant un burnous du grands temps, reviendra sur les vertus de la waâda pour dire «cette opportunité revêt un cachet particulier puisqu’elle permet d’abord les retrouvailles entre les amis comme elle est souvent saisie pour régler les éventuels litiges entre les tribus ou les individus. Elle est aussi une aubaine pour rapprocher les familles puisqu’on a souvent déclaré des demandes au mariage». «En plus de cette particularité, l’opportunité permet à tous les visiteurs venus de tous les coins du pays de découvrir la région et ses traditions», a précisé un jeune cadre venu spécialement assister à cette journée. Il ajoutera en outre «la région est très connue par sa générosité et tous ses hôtes sont invités à des plats traditionnels de couscous garnis de viande de mouton et de miel d’abeilles. Durant cet évènement, c’est tout un processus commercial qui est enclenché autour de la piste des cavaliers qui s’orchestrent en groupes pour égayer les présents par des scènes de fantasia jusqu’au coucher de soleil. Après c’est la grande soirée avec les chouyoukh bédouins, à l’image de Cheikh Miloud Tiareti, qui ont animé une soirée fortement suivie et applaudie par les présents.» Ainsi ont été achevées les festivités de la waâda de Sidi Abdelkader Djillali dans l’espoir de se retrouver l’année prochaine comme annoncé par Cheikh Djillali qui dira : «Dieu merci nous nous sommes retrouvés et nous nous sommes séparés dans de bonnes conditions. Nous prions Dieu qu’il nous accorde la vie pour se retrouver, inchallah, l’année prochaine.»

, , , , ,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia