RSS

Tiaret : Les producteurs d’oignons livrés à eux-mêmes

20 février 2014

AGRICULTURE, EL WATAN, Fawzi Amellal.

le 06.02.14 | 10h00

 	La filière de l’oignon dans le désarroi.

La filière de l’oignon dans le désarroi.

Les producteurs d’oignons se plaignent de la mévente due à l’absence de chambres froides.

Deuxième producteur au niveau national d’oignon pour la seconde année consécutive avec 1 million 800 000 quintaux, les agriculteurs de la wilaya de Tiaret continuent de faire face et à la mévente de ce produit et par conséquent des chutes vertigineuses des prix mais aussi et surtout de la faiblesse, voire l’absence de chambres froides à même d’amortir les retombées de la mercuriale et partant sa régulation. Une situation préoccupante qui a poussé le CNIFPT (Comité national interprofessionnel de la filière pomme de terre), l’ONILEV et même les institutions en charge du secteur agricole à préconiser des solutions pour réguler le marché et entrouvrir des perspectives à l’aune de dispositifs mis en branle jusque-là par le ministère de tutelle. Mustapha Mustapha, président du comité se plaint de la mévente de l’oignon et de l’application du dispositif de régulation pour ce produit. Il invoque le problème des chambres froides. Les chambres froides ont été réquisitionnées par PRODA et ses filiales pour stocker la pomme de terre.

La spéculation entre en jeu. Un dysfonctionnement que la directrice du commerce et des prix, nouvellement installée, impute à «la non structuration du marché de gros de Tiaret, donc impossible à contrôler» de même que «l’identification des distributeurs». Entre 6 à 7 dinars le kilogramme sur pied, à 40 dinars au couffin, il faut en convenir que le rapport est disproportionné bien qu’au marché de gros l’on parle d’un prix de cession au kilo qui tourne autour de 10 à 15 dinars.  Bien que l’Etat à travers l’ONILEV continue de verser jusqu’à 2 dinars de prime par kilogramme et par mois à chaque producteur qui arrive à stocker ses produits, histoire d’encourager les gens de la filière, les mécanismes incitatifs à même de booster l’activité restent faible vu le quota d’oignon insignifiant destiné aux entrepôts frigorifiques par PRODA.

Fawzi Amellal

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia