RSS

Les détenus transférés à la nouvelle prison

Hamzaoui BenchohraPublié dans La Nouvelle République le 21 – 05 – 2014

Au chapitre des réformes pénitentiaires figurent deux volets importants: la prise en charge totale du détenu et ses droits lors de son incarcération, dont une panoplie de budgets spéciaux prévus aux différents chapitres : la cuisine, la cantine, la buanderie, les ateliers de formation (femmes-hommes), les classes de cours, le centre d’examen des trois paliers, les douches, et le salon de coiffure.
L’institution judicaire a connu ces dernières semaines le transfert des détenus de l’ancienne prison qui date depuis l’ère coloniale a la nouvelle prison implantée a quelques kilomètres du chef lieu de Tiaret d’une capacité de 2.000 places . Chaque détenu a le droit de prendre une douche toutes les 48 heures, un rasage et une coupe de cheveux, nous dit-on. Selon l’organisation du système pénitentiaire, on compte sur les instructions du corps judiciaire une panoplie de chapitres, les structures pénitentiaires selon les normes internationales, la rééducation, la réinsertion sociale et le traitement des détenus. Pour la maison d’arrêt de Tiaret, l’une des survivances de l’époque coloniale, elle sera fermée prochainement et transformée en musée avec une nouvelle politique carcérale nationale qui vise à en finir avec la surpopulation et à humaniser les maisons de détention au nombre de 130 éparpillées à l’échelle nationale en se rapprochant des normes mondiales avec un espace de 9 m2 pour chaque détenu. Le nouveau projet du nouveau pénitencier, prévu pour accueillir 2 000 détenus, sera implanté à une dizaine de kilomètres de Tiaret, loin du bruit de la ville et au milieu d’un environnement oxygénant, sur une assiette de 22 hectares. L’énorme prison qui a connu une réalisation selon les normes mondiales par une main d’?uvre chinoise Selon la fiche technique, un pavillon réservé au service de la santé avec 48 lits, 200 cellules individuelles, 432 moyennes, 1 032 places de détention hommes normales, et les 321 restantes pour femmes et mineurs. L’enveloppe dégagée avoisine les 330 milliards dont le projet inscrit au programme exceptionnel initié par le président de la République prévoit la réalisation de 13 prisons similaires avec une capacité de 19.000 places. Cette nouvelle structure sera dotée de salles de sport, cuisines, salles de soins, cabinets dentaires, blanchisseries, douches, bibliothèques, aires de jeux et autres besoins aux profits des détenus. La vue de l’extérieur du projet a bénéficié d’une architecture moderne avec une clôture de près de 9 mètres de hauteur avec des crêtes de surveillance dotées de caméras et projecteurs tout au long du périmètre. Une entrée à double voie et des logements d’astreinte individuels pour le personnel et un grand parking réservé aux véhicules des visiteurs avec un lieu de repos et des abris. L’intérieur est spacieux et dispose d’une structure qui répond aux normes internationales en matière de prise en charge et de réinsertion des détenus, a-t-on constaté lors de la visite d’inspection de l’ex ministre Belaiz à Tiaret . Chaque détenu aura droit à une prise en charge sanitaire de qualité ainsi que des locaux pour d’autres créneaux, formations cours, et apprentissage. A propos des autres parties, on compte plusieurs ailes, dont deux espaces réservés aux familles, des salles d’un à dix détenus avec une moyenne de 9 mètres carrés pour chacun, selon les normes internationales. Pour l’aile des femmes, elle sera dotée d’une infirmerie, un laboratoire d’analyse, une cuisine, un réfectoire, une blanchisserie, des ateliers de formation professionnelle (broderie, couture, pâtisserie, boulangerie, coiffure) quant à l’enseignement sera réservé aussi à la gent féminine, avec la dotation d’une bibliothèque, des classes de cours et des aires de jeux et de suivre quotidiennement le programme de l’ENTV et chacune a un espace de 9 m2, ajoute la même source. Des visites médicales, des tests psychologiques pour chaque détenu qui sera suivi par un dossier médical paraphé par l’équipe médicale au sein de l’établissement. Au même programme le secteur de la justice a bénéficié d’un lot de projets à travers les chefs-lieux de daïra et dans la wilaya de Tissemsilt avec deux autres prisons de 300 places. Les efforts entrepris par le ministère de la Justice interviennent dans le cadre de la réforme des établissements pénitentiaires et de l’humanisation des conditions de détention. Parmi les projets réceptionnés, figure le nouveau siège de la cour de justice de la wilaya de Tiaret, construit avec une enveloppe de 154 milliards de centimes et situé en face du siège de la wilaya. Ce véritable joyau architectural de six étages construit avec des matériaux nobles sur une superficie de 10.000 m2, comprend quatre salles d’audience de 600 places, un salon d’honneur, 100 bureaux, une salle de réunion, une bibliothèque, une salle d’archives, et un guichet unique relié aux différents organismes de l’institution judiciaire et la délivrance des documents officiels. Un parking pouvant accueillir jusqu’à cent 100 véhicules . Lors de notre virée au service de délivrance des certificats de nationalité et des casiers judiciaires, le demandeur n’a plus besoin d’aller prendre un café ou le temps de fumer une cigarette, le document délivré à l’instant par le chargé de l’opération. Il suffit au citoyen de présenter sa carte et les timbres fiscaux pour demander son jugement qui sera en suite orienté par le chargé du bureau d’orientation, a-t-on constaté sur les lieux. En face de cette cour, les anciens locaux de la Mahakma sont transformés par la même institution en un siège du nouveau tribunal administratif de Tiaret. Les habitants du Sersou n’auront plus à se déplacer vers les chefs-lieux de wilaya (Tiaret, Tissemsilt) suite à la nouvelle annexe du tribunal de Tiaret, qui couvre sept importantes communes (Hamadia, Nadora, Sebain, Ain Dzarit, Mahdia, Bougara et Si Haouès) avec une population de plus de 150.000 âmes . 14 bureaux sont destinés à l’effectif du corps de la justice et aux avocats, deux grandes salles d’audience d’une capacité de 200 places et au second étage un guichet unique réservé aux documents officiels. Pour la formation carcérale dont le but est de faire sortir le concerné de l’isolement, une fois le diplôme remis et avec l’accompagnement des différents organismes le candidat quittera les murs du silence quant aux autres avec des brevets (moyen, secondaire). Faut-il aussi signaler que les mineurs sont dans des pavillons spéciaux et sont suivis par des éducateurs et des psychologues. Au volet des réalisations figurent trois autres prisons de 300 places chacune deux à Sougueur et une à Frenda pour femmes et mineurs .. Pour les examens de fin d’année et selon le communique du secteur de l’éducation parmi les candidats figurent 44 détenus se présenteront au BAC et BEM.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia