RSS

Tiaret : Des agriculteurs dénoncent leur expropriation

le 05.07.14 | 10h00

Beaucoup d’agriculteurs du douar «Aouachria», relevant de la commune d’Ain-Bouchekif, 17 kilomètres à l’est de Tiaret, ont été surpris de voir leurs terres  intégrées dans le domaine public pour la réalisation de 140 logements sociaux.

Cette situation  est déplorée par ces fellahs qui comptent même saisir les autorités administratives et judiciaires sur ce qu’ils considèrent comme un grave dépassement. Les agriculteurs qui avaient bloqué l’accès pour s’opposer à la concrétisation de l’opération font savoir, dans une lettre adressée à notre rédaction, que «beaucoup d’entre nous ont, après avoir souscrit à des aides et des crédits bancaires, énormément investi sur ces terres arables.

Les autorités communales auraient dû au moins nous consulter», expliquent-ils, dépités par la tournure, et d’ajouter que dans le fond, «nous doutons fort que les procédures d’usage aient été respectées». Ces agriculteurs exigent, par ailleurs, la mise sur place d’une commission d’enquête pour tirer au clair cette affaire. Contacté à ce sujet, le chef de daïra de Dahmouni a fait savoir que «ces terres ont été bel et bien incluses dans le PDAU (Plan directeur d’aménagement urbain) qu’avait approuvé l’APW après sa discussion en plénière».

Le même responsable a expliqué  que, de ce fait, «cela tombe sous le coup de l’expropriation pour cause d’utilité publique, c’est-à-dire la réalisation de 140 logements sociaux». Notre interlocuteur ajoute que ces protestataires ont droit à l’indemnisation conformément la loi s’ils prouvent, a-t-il dit, qu’ils sont les véritables propriétaires mais, pour l’heure, précise-t-il, «le projet, qui a connu un retard de plus de huit mois, risque d’être délocalisé». Il conclura que «tôt ou tard, ces terres seront utilisées pour l’implant d’équipements publics». Par ailleurs, au-delà de la polémique, il y a lieu de relever que les pouvoirs publics ont été poussés à grignoter de l’espace et injecter du béton sur des terres fertiles.

A. F.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia