RSS

Tiaret C’est une situation vécue chaque année par le laboratoire d’amélioration de semences

20 juillet 2014

AGRICULTURE, ECHO D-Oran, SEBAIN


La moitié de la production de semences  de pomme de terre perdue
La moitié de la production du laboratoire d’amélioration de semences de pomme de terre de la commune de S’baine, dans la wilaya de Tiaret, est endommagée chaque année, a-t-on appris du directeur de cet établissement.
Le responsable du laboratoire, Ahmed Zebbar, a indiqué que son établissement relevant de l’institut national de recherche agricole, produit, chaque année, 64 quintaux de semences de base et ce, dans le cadre du partenariat avec la Corée du Sud mais 30 quintaux de cette production globale est inutilisable.
Cette situation s’explique par le déficit de la ferme pilote «Si Abdelkrim» l’unique partenaire du laboratoire devant acquérir toute la production annuelle de semences. «Ce déficit en moyens de prise de notre production fait que, depuis trois années consécutives, 30 quintaux sont systématiquement inutilisables».
Dans ce contexte, le même responsable a expliqué que les semences de base doivent être sorties des chambres froides pour une durée de trois mois avant l’entrée en phase de développement puis leur transfert à la ferme pilote pour le début de leur phase d’intensification. «Une fois, la période dépassée, le produit est endommagé et devient irrécupérable», a-t-il encore ajouté. Le contrat signé entre l’institut national de recherche agricole et la ferme pilote «Si Abdelkrim» désigne cette dernière comme seul et unique partenaire et que toute la production du laboratoire doit être livrée à cette ferme pilote.
Pour éviter ces pertes et améliorer les semences de pomme de terre, le directeur du laboratoire préconise la résiliation du contrat qui l’oblige à livrer toute sa production à cette ferme pilote et le recours à d’autres fermes publiques ou privées pour contribuer à garantir une autosuffisance de production de semences de pomme de terre.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia