RSS

Des fellahs en faillite FAIBLE PRODUCTION CEREALIÈRE CETTE ANNEE

La coopérative de céréales et des légumes secs de Mahdia (Tiaret) a mobilisé 10 points de stockage d’une capacité globale de 418.000 quintaux dans les régions à hautes potentialités céréalières telles que Tissemsilt, Layoune, Khemisti, Theniet El Had, Bordj Emir Abdelkader et Bougara dans la wilaya de Tiaret. .

Wahib AïT OUAKLIPublié dans L’Expression le 05 – 08 – 2014

Cette production est en baisse par rapport à celle de la saison écoulée
180.000 quintaux des lots de semences ont été remis au Centre national de contrôle et certification de semences et plants pour les analyser.
«La production céréalière a été bonne cette année, elle a été tout juste moyenne et normale», se réjouissent à dire les responsables locaux des services agricoles de la quasi-totalité des wilayas de la partie ouest du pays. Les fellahs, eux, n’ont pas du tout été enchantés par leurs résultats étant donné qu’ils n’arrivent toujours pas à atteindre l’objectif recherché depuis plusieurs décennies: l’autosatisfaction.
Dans plusieurs wilayas, la production céréalière est en baisse comparativement aux exercices des années écoulées. Le secteur n’arrive pas à connaître le «grand démarrage» vers une récolte satisfaisante qui peut éviter à l’Algérie le recours à l’importation de blé. Une telle évidence a été relevée dans la capitale des steppes, Saïda. Dans cette wilaya, les céréaliculteurs ont, lors de l’actuelle campagne de moissons-battage, produit 400.000 quintaux. Cette production est en baisse par rapport à celle de la saison écoulée qui s’est élevée à 1 million de quintaux. Cette quantité a été produite sur une superficie emblavée de 87.750 ha toutes variétés de céréales confondues.
Plusieurs éléments se sont réunis pour «favoriser» cette baisse dont le déficit en pluviométrie durant les mois d’avril et mai derniers, affectant le rendement céréalier et la qualité du produit. A Saïda, les moyens technologiques ne manquent pas puisque 4000 ha de la superficie céréa-lière ont bénéficié de l’irrigation d’appoint donnant une production de 20.000 quintaux.
La capitale de la Mekerra, Sidi Bel Abbès, a assuré une récolte céréalière estimée à 1,5 million de quintaux. Les responsables locaux du secteur ont souligné que «cette production est en baisse par rapport à la saison précédente qui a connu une production de 2,5 millions de quintaux» expliquant que «cette contre-performance est le résultat de la faible pluviométrie enregistrée dans la wilaya durant la période allant du début d’avril à la mi-mai, affectant par la même le rendement». Cette production qualifiée par la direction des services agricoles, de très moyenne, a été réalisée sur une superficie emblavée de 178.495 hectares toutes variétés de céréales confondues, dont 1100 hectares ayant bénéficié de l’irrigation d’appoint.
Des 1,4 million de quintaux récoltés, quelque 580.000 q ont été engrangés au niveau de la coopérative de céréales et légumes secs (Ccls) de Sidi-Bel Abbès alors que 180.000 q de lots de semences ont été remis au Centre national de contrôle et certification de semences et plants, Cncc, pour les analyser avant d’être mis à la disposition des agriculteurs pour la prochaine campagne labours-semailles.
La même situation est à relever dans la wilaya de Aïn Témouchent qui a assuré cette année une production de 1.115.128 q de céréales. Cette production, en deçà de celle réalisée en 2013 (02 millions de q), se répartit entre 461.983 q de blé dur, 168.957 q de blé tendre, 479.168 q d’orge et 5020 q d’avoine. «Cette production qualifiée de normale pour la wilaya compte tenu de l’absence de pluviométrie, surtout, durant la période de croissance des épis», explique- t-on. Cette faible ou moyenne production est explicable.
Dans la wilaya de Aïn Témouchent, une superficie de 14.252 ha a été reconvertie en fourrage, alors que 54 ha ont été inondés et 29 ha incendiés signale-t-on de même source. Les deux coopératives Ccls de Aïn Témouchent et Hammam Bouhadjar ont collecté au total 480.190 q, soit 404 266 q de blé dur, 40.378 q de blé tendre, 35 506 q d’orge et 40 q d’avoine. En 2013, la wilaya a été confrontée à un problème de stockage de 842.000 q de céréales collectés. Sur le plan financier, 3510 fellahs ayant livré leurs productions aux Ccls ont été régularisés dans les 72 heures qui ont suivi. Un montant global de 1.865.035.959 DA leur a été versé.
Pour mener à bien cette action, la commission de wilaya concernée, installée le 15 mai dernier, a mobilisé pas moins de 550 moissonneuses-batteuses, dont 54 relèvent des deux Ccls précitées. La DSA signale que «certains fellahs n’ont pas respecté les itinéraires techniques qui ont fait l’objet d’une large campagne de sensibilisation menée par les services agricoles». Pas moins de 1540 fellahs ont bénéficié, par ailleurs, de crédits de campagne totalisant 560 millions de dinars, a-t-on fait remarquer. Idem dans la capitale du Dahra, Mostaganem.
La campagne moissons-battage a permis l’engrangement de plus de 700.000 quintaux de différentes espèces céréalières, soit une baisse de 300.000 q par rapport à la saison écoulée. A Mostaganem, la superficie emblavée est passée de 51.000 ha à 42.000 ha à cause du déficit en pluviométrie, surtout au mois d’avril dernier, rendant nécessaire la reconversion d’une surface de 8507 ha en fourrage au bétail.
La production, réalisée cette saison sur 42.493 ha, est de l’ordre de 81.120 q de blé dur, 23.000 q de blé tendre, 369.121 q d’orge et 20.000 q d’avoine. Le rendement moyen est de 16 q à l’hectare. Les Ccls de Sidi Ali et Mesra ont engrangé 34.000 q de différentes variétés de céréales. La wilaya de Relizane n’est pas en reste en assurant, cette année, la production de 1,5 million de quintaux de céréales.
Les services agricoles de Relizane relèvent une baisse de plus de 800.000 q par rapport à la saison précédente qui a fini par l’engrangement de 2.4 millions de q de céréales. Là encore, la faible pluviométrie est la cause principale de la chute de la production céréalière. La superficie emblavée en différentes variétés de céréales a atteint cette saison 136.000 hectares dont 3000 ha réservés aux fourrages. 286 moissonneuses-batteuses et 2600 tracteurs ont été mobilisés à l’effet de la campagne moisson-battage. 13 points de collecte et de stockage ont été aménagés par la coopérative de céréales et de légumes secs pour l’accueil des récoltes. A Tissemsilt, l’opération de collecte de la moisson aux points de stockage, qui a été lente, a jusque-là abouti à la récolte de seulement 12.127 q de différentes variétés de céréales. Une baisse de la production est prévue dans la wilaya à cause de la faible pluviométrie. La wilaya de Tissemsilt prévoit la réalisation cette saison de 1.039.853 q de toutes variétés de céréales alors que sa production de l’année dernière, avait dépassé le 1,2 million q de céréales. La superficie emblavée globale est estimée à 77.530 hectares.
La coopérative de céréales et des légumes secs de Mahdia (Tiaret) a mobilisé 10 points de stockage d’une capacité globale de 418.000 quintaux dans les régions à hautes potentialités céréalières telles que Tissemsilt, Layoune, Khemisti, Theniet El Had, Bordj Emir Abdelkader et Bougara dans la wilaya de Tiaret

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia