RSS

MECHERIA: Folklore touati à l’affiche par M. S. Laradji

Mécheria célébre ce week-end et avec faste le mawssim de Moulay Tayeb, une tradition séculaire qui a drainé un afflux marquant de participants venus des quatre coins de l’Oranie. Cette manifestation d’envergure qui a permis à la cité des Hauts-Plateaux de sortir, un tant soit peu, de sa profonde léthargie, s’est attribuée un cachet particulier, illustré par une empreinte culturelle festive et religieuse perpétuant cette coutume ancestrale synonyme d’un hommage à l’érudit et saint cheikh Moulay Tayeb. Au programme, une ripaille traditionnelle, au couscous garni de viande et de légumes de saison, offerte à tout le monde en guise de baraka, pendant que se faisaient entendre des psalmodies de coran et de hadhra. Le folklore touati n’est pas en reste puisque les troupes participantes, venues de Saïda, Oran, Sougueur, Témouchent, Bogtob, El-Bayadh, ont gratifié le public de danses traditionnelles, exécutant des salves de baroud sous le rythme soutenu du galal et tabakalt et sous les yeux émerveillés des chérubins et des femmes lançant des youyous stridents du haut des balcons. Selon M. Tasfaout Tayeb, membre de l’association des amis du folklore touati, évoquant l’histoire de l’érudit cheikh Moulay Tayeb, celui-ci, fils de Moulay Abdellah Cherif, est issu de la Zaouia de Moulay Slimane dont le siège est à Ouazéne (Maroc). Lui et son frère Moulay Touhami ont été instruits dans cette Zaouia mais Moulay Tayeb s’est distingué en instituant sa propre tarika dite « Ettaybiya», fondée sur la base du «dikr wa salat». Cette tarika, dit-il encore, s’est répandue à quelques villes du Maghreb grâce aux caravanes commerciales qui faisaient régulièrement le circuit Maroc – Tlemcen – Tombouctou-Timentit. Moulay Tayeb, ajoute notre interlocuteur, n’a jamais foulé le sol algérien, ce serait son frère Moulay Touhami qui a eu le mérite d’instituer cette tarika à travers les zaouias de l’ouest algérien notamment.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia