RSS

Un nouveau décret sur les associations religieuses : D’autres balises contre l’extrémisme par El-Houari Dilmi

« La création d’associations à caractère religieux sera réorganisée à la faveur de la promulgation prochaine d’un décret présidentiel», a annoncé hier mardi à Alger le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, sur les ondes de la Chaîne 3. 

«Il s’agit d’un décret présidentiel qui va réorganiser la création d’associations à caractère religieux, ce qui permettra de prendre en charge l’activité religieuse dans et en dehors des mosquées, mais aussi dans les lieux de culte autres que musulmans», a indiqué M. Aissa qui s’exprimait dans l’émission «L’invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la radio nationale. Il a expliqué que l’activité religieuse va être «régulée et encadrée par les lois de la République, la rigueur de l’administration et la bienveillance des imams», précisant que l’objectif consiste à «sécuriser et immuniser l’Algérie dans sa pratique religieuse contre les courants extrémistes». Dans ce sens, le ministre a assuré que l’Algérie est «immunisée de la contagion d’utiliser et d’instrumentaliser la religion à des fins politiques», citant à ce propos les effets de ce qui est appelé, a-t-il dit, le «printemps arabe». A une question sur les courants islamistes et extrémistes «étrangers qui tentent de s’infiltrer en Algérie à travers les campus universitaires», M. Aissa a indiqué qu’il y a une «étroite collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour contrecarrer ces sectes». «Ce sont des sectes greffées des déviations de pratiques des religions musulmane et autre comme l’ahmadisme, le takfirisme, bahaisme, chiisme», a-t-il dit ajoutant qu’il y a aussi «l’infiltration chrétienne-sioniste qui essaye de prendre place en Algérie». «Ce sont des courants qui ont profité des perturbations intervenues dans le monde arabo-musulman via ce qui est appelé le printemps arabe pour conforter leur place en Algérie et tenter de déstabiliser le pays». «L’Algérie a pu, par le cautionnement des imams et des mosquées, défendre son référent religieux national», a-t-il ajouté précisant que le rite malékite, pratiqué en Algérie, demeure un référent «ouvert et modéré» qui accepte l’ibadisme, le hanafisme et même le hanbalisme. «C’est un référent qui a immunisé les Algériens et renforcé leurs rangs», s’est-il félicité.

Dans ce sillage, M. Aissa a fait savoir que les imams ont été «interpellés pour que les mosquées soient des centres d’écoute pour les jeunes, lesquels sont exposés à l’enrôlement aux abords des mosquées», soulignant que «cet enrôlement vers des mouvances armées et extrémistes internationales n’engagent pas beaucoup d’Algériens qui sont de plus en plus conscients, suite à ce qui a été vécu par le pays dans les années 1990». «Nous sommes très vigilants et nous défendons la sécurité intellectuelle via les mosquées. Nous conjuguons nos efforts avec les institutions de l’Etat, ce qui a fait de l’Algérie une île immunisée contre les tentations de destruction et de déstabilisation», a-t-il affirmé.

Le ministre a en outre indiqué que les autorités algériennes détiennent et possèdent toutes les données sur «tous ceux qui ont choisi des doctrines extrémistes» comme le chiisme.

Interrogé sur la pratique des autres cultes en Algérie, M. Aissa qui est également président de la commission nationale de la gestion des cultes autres que musulmans, a rappelé que le président Bouteflika avait déjà insisté sur une Algérie «multiple et plurielle». Il a fait observer que «le chef de l’Etat s’est inscrit dans la démarche du FLN qui avait fait appel aux Algériens juifs pour qu’ils regagnent leur Algérie et ne cautionnent pas le colonisateur» durant la Révolution du 1er Novembre 1954. «C’est un comportement religieux, nationaliste et patriotique qui s’inscrit dans les loi de la République, la Constitution stipulant que l’islam est la religion de l’Etat qui garantit la liberté de conscience», a-t-il ajouté.

S’agissant par ailleurs des de lieux de culte qui font office de bibliothèques municipales ou autres, il a indiqué qu’il ne s’agit pas d’un détournement et que cet usage bénéficie du «consentement de l’Archevêché d’Alger». Interrogé sur les lieux de culte d’obédience judaïque qui sont fermés en Algérie, le ministre a précisé qu’ «aucune demande d’ouverture n’a été engagée». «Si la demande nous est formulée dans ce sens, nous la soumettrons en fonction des lois de la République et conformément au décret 02-06 qui exige que la présence d’une entité autre que musulmane soit claire, déclarée et enregistrée et que la demande soit rationnelle». «Le nombre de cette entité (juive) en Algérie est très minime et l’ouverture d’une synagogue relève de l’obsolète, selon ce que j’ai compris via des correspondances émanant d’autorités religieuses internationales, a-t-il dit. M. Aissa a, enfin, indiqué que toutes les sectes sont présentes dans les Lieux saints pendant la période du Hadj. « J’ai interpellé les imams et les muftis pour être aux côtés des pèlerins et les immuniser contre ces idéaux», a-t-il encore expliqué.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia