RSS

A deux jours de l’Aïd : Le mouton garde la cote par El-Houari Dilmi

A deux jours de l'Aïd : Le mouton garde la cote par El-Houari Dilmi dans ECONOMIE -Industrie spacer

A quarante-huit heures des fêtes de l’Aïd El-Adha, les prix des moutons n’ont pas beaucoup baissé, au plus grand dam des chefs de famille, meurtris à l’idée de priver leurs enfants d’une belle bête encornée. 

En effet, alors que les marchés informels et autres souikas sont peu nombreux, cette année, les marchés à bestiaux de Tiaret et Sougueur n’attirent pas grand nombre de clients, au vu des prix des bêtes qui restent encore élevés, de l’avis de nombreux citoyens. Depuis plusieurs jours déjà, les tarifs ne descendaient pas plus bas que 40.000 DA, pour une bête de taille moyenne. Ce lundi, au marché à bestiaux de Tiaret, les moutons, d’à peine une dizaine de kilos, étaient cédés entre 29. 000 et 34. 000 DA, jusqu’à 70.000 DA pour un bélier vigoureux, le tout, au milieu d’une ambiance comme viciée, marquée par la rareté du chaland. Les rares clients présents sont plus intéressés à demander les prix des bêtes qu’à tenter d’en acheter une, sans risquer d’être « plumé ». Même topo au marché de Sougueur, le plus important de toute la région. Si les cheptels sont disponibles en quantités suffisantes, des moutons d’une bonne taille étaient cédés, hier, mercredi, entre 40.000 DA et 65.000 DA, chez un éleveur implanté dans la périphérie de Tiaret. Les clients ne se bousculaient pas pour en acheter un. Ils sont rares ceux qui passent le cap et mettent la main à la poche pour débourser entre 40.000 ou 50.000 DA, pour un mouton. La majorité des pères de famille, pour ceux qui en ont les moyens, préfèrent acheter un mouton à 30.000 DA, pesant à peine une quinzaine de kilos. Pour Ali, un maquignon de la région de Naïma, «c’est la fermeture des souikas et la restriction imposée à la circulation des cheptels qui sont à l’origine du renchérissement des prix des moutons, cette année ». « Avec la cascade de dépenses, depuis le mois de Ramadhan, à ce jour, très peu seront ceux qui feront le sacrifice d’Abraham » se convainc Khaled, qui veut, à tout prix, faire plaisir à ses deux enfants. Hier, encore, des cortèges de camions immatriculés dans plusieurs wilayas du pays quittaient Tiaret, chargés de moutons de toutes tailles. Des maquignons venus de Batna, M’sila, Bordj Bou Arréridj, de Blida et d’Alger ne quittant pas les marchés à bestiaux de la région de Tiaret, sans faire la « bonne affaire ». Pour faire face à la contraction de la demande, des moutons sont même proposés à la vente sur la toile. Certains éleveurs, comme à Sougueur ou encore Sidi Hosni, proposent des moutons par facilité. Contre trois chèques, vous avez droit à un mouton payable en trois tranches. D’autres cotisent pour acheter un seul mouton pour toute la famille. Ces derniers jours, l’offre explose devant une demande qui reste très faible. Demain vendredi sera la dernière occasion pour les retardataires pour faire la « bonne affaire », « surtout que beaucoup d’éleveurs préfèrent se débarrasser de leurs bêtes pour amortir les frais, avec l’aliment de bétail qui reste très cher » estime Djilali, un docteur-vétérinaire installé à son compte. A noter, enfin, que sur décision des services vétérinaires locaux, les abattoirs seront ouverts durant cet Aïd pour permettre aux citoyens d’abattre leurs bêtes en présence d’un vétérinaire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia