RSS

Agriculture : Tension autour de la distribution des semences à Tiaret

20 décembre 2014

AGRICULTURE, EL WATAN, Fawzi Amellal.

le 18.11.14 | 10h00

«J’ai engagé depuis un mois ma facture pour que je puisse enlever mon quota de semence de blé dur mais les services de la coopérative des céréales et légumes secs de Tiaret me font tourner en rond», s’est plaint, hier, Abdelkader, un agriculteur préoccupé par le retard pris dans les labours et d’ajouter dépité qu’«au niveau d’un des nombreux guichets de la CCLS-Tiaret on m’a fait savoir que le C.A.D n’est pas encore parvenu» non «sans me conseiller d’user de connaissances pour enlever mon quota depuis Mechraa-Sfa», à 25 kilomètres du siège.

Le cas d’Abdelkader est loin d’être unique et isolé mais traduit toutes les difficultés qu’ont les agriculteurs pour enlever à temps leurs semences. Des problèmes liés aux enlèvements qu’accentue la spéculation faite en pareille époque devant cette coopérative. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à voir le hall de cette entité agricole qui regorge de jeune spéculateurs aux aguets.

Abdelkader pense à carrément se détourner de la CCLS en recourant à un achat en deuxième main mais se ravise et tente par le biais de notre journal d’exposer ce qu’endurent les fellahs à la veille de chaque campagne labours-semailles. Au niveau de la direction de la CCLS, c’est un tout autre son de cloche qui nous a été servi par le directeur. Selon lui: «Les objectifs tracés sont sur le point d’être atteints puisque la livraison des semences a commencé suivant les directives du PDG de l’OAIC depuis le 1er septembre».

«Sur un objectif de 70.000 quintaux de semences toutes variétés confondues à livrer, nous en sommes à 65.000», dira M. Kadda qui impute le petit retard et les réserves des agriculteurs aux analyses reçues tardivement de chez la CNCC. «Le problème, a- t-il conclu, est dû à la disponibilité d’une autre variété que le R2 d’où l’erreur du responsable de la station de semences de recevoir les factures qui se sont entassées à son niveau jusqu’au déblocage de la situation».

A. F.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia