RSS

Tiaret : Les habitants de Biban-Mesbah ferment la route

le 17.09.14 | 10h00

 	Les fermetures de routes se multiplient.

|
Les fermetures de routes se multiplient.

Grosse colère, hier matin, des habitants du village Biban-Mesbah, situé à quelque 5 kilomètres au sud de Tiaret, ont carrément barré la route nationale 23, à double sens, à mi-chemin entre Tiaret et Sougueur, pour dénoncer ce qu’ils qualifient de mépris des autorités communales à leur égard.

Un mécontentement qui a du coup obligé les usagers de la route, très nombreux, à rebrousser chemin ou à contourner ce siège en empruntant les voies menant de et vers Tiaret en passant par Aïn-Bouchekif et Sidi Abdelmoumène (ex-Pomel). Même certains écoliers n’ont pu rallier leurs établissements scolaires faute de transport. Les villageois, si l’on se fie à des sources locales, ont brandi «l’oubli de ce village qui n’a pas bénéficié depuis 1994 d’une quelconque opération de relogement dans le cadre du social, au moment où d’autres évoquent des problèmes liés au centre de santé, de l’annexe communale et l’assainissement».

A ces «préoccupations légitimes», selon le maire de Tiaret, monsieur Boutheldja Rabah, certains ont voulu adjoindre un point relatif à l’octroi de l’habitat rural en indiquant que certaines personnes auraient bénéficié de lots de terrain à bâtir. Pour atténuer la tension et les appréhensions, les représentants des villageois ont été reçus par le P/APC qui a tenu à préciser que «dans le cadre de l’éradication de l’habitat précaire, les résidents de 34 habitations préalablement recensées bénéficieront de l’aide au titre de l’habitat rural» et d’ajouter que «l’assemblée a déjà planché sur certains autres projets comme l’assainissement, la réhabilitation de l’annexe communale et du centre de santé puisque inscrits au titre du PCD».

Biban-Mesbah, un village agricole qui croît à la faveur de l’exode et d’une démographie galopante, a besoin, il est vrai, d’un programme de mise à niveau, d’autant qu’à sa proximité, un grand pénitencier de 2000 places à dimension régionale a tout récemment ouvert ses portes. Les visiteurs qui y affluent de tous les coins d’Algérie ont pourtant besoin d’un parc de stationnement, de certains services et surtout d’une passerelle pour éviter les accidents.

Fawzi Amellal

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Boundiali: Cite du Millenai... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia