RSS

Tiaret : Des familles sinistrées occupent une école

21 décembre 2014

EL WATAN, Fawzi Amellal., LOGEMENTS, Tiaret

le 02.10.14 | 10h00

 	Des familles dans le désarroi.

Des familles dans le désarroi.

Les dernières averses ont causé des dommages à de nombreuses familles qui se trouvent, du jour au lendemain, à occuper des espaces publics.

Suite aux importantes précipitations qu’a connues la région de Tiaret, dimanche dernier, le chef de l’exécutif a actionné le plan ORSEC pour parer à tout risque éventuel. En plus des pertes humaines, des dommages ont été causés à certaines infrastructures hydro-agricoles et au réseau routier. Au niveau du chef-lieu de wilaya, une cellule de crise travaille d’arrache-pied pour répondre aux incessants appels à l’aide lancés par les habitants de certaines vieilles bâtisses inondées ou menaçant effondrement. Les pluies torrentielles accompagnées de grêles, de par leur ampleur (plus de 60 mm en moins d’un quart d’heure), ont entrainé l’obstruction des avaloirs et fait craindre le pire.

Le bilan, au-delà de la peur, reste relatif mais des appréhensions sont nourries par ceux qui habitant près des oueds qui ont, pour la majorité, débordé. Principal pourvoyeur d’eaux au niveau de Tiaret et ses proches banlieues, le barrage Bekhadda a fait le plein inondant  les rivages et causant la destruction de dizaines de motopompes et de cultures. Mises à contribution, les différentes unités de la protection civile ont mobilisé leurs éléments en s’associant avec les moyens des collectivités locales et de l’office de l’assainissement pour ouvrir certaines voies totalement paralysées.

En un laps de temps, ce corps a enregistré 85 interventions dont l’une ayant trait au repêchage d’une jeune personne emportée par les crues du côté de oued Aïn Defla dans la commune de Sidi Bakhti. Il y a lieu de noter que plusieurs dizaines de familles dont les habitations furent englouties sous les flots de oued R’hiou, ont été évacuées vers un l’internat d’un établissement scolaire. On panse les plaies et l’on procède aux solutions d’urgence mais beaucoup craignent, de plus en plus, ces inondations saisonnières.

Fawzi Amellal

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia