RSS

Débat autour des sujets d’actualité et de développement de la wilaya

24 décembre 2014

NOUVELLE REPUBLIQUE (LA ), PROJETS

ABOUBAKER ESSEDIK BOUCETTA, LE WALI DE CHLEF, A CONVIÉ LES CORRESPONDANTS ET JOURNALISTES LOCAUX, DANS LA MATINÉE DU SAMEDI DERNIER, À UNE RÉUNION DE TRAVAIL.

La rencontre a été programmée suite à la demande faite par le président de l’association des correspondants de presse. La réunion a été une occasion idoine pour faire instaurer un climat de transparence et de convivialité. C’est la deuxième rencontre du genre, rappelons-le, depuis sa désignation à la tête de l’exécutif de la wilaya de Chlef en novembre 2013. La première a eu lieu le 29/11/2013. «Je suis pour la transparence et l’objectivité, je suis tout ouïe», a-t-il clamé lors de son discours devant la presse locale. Et d’ajouter : «Écrivez tant que votre écriture est juste et objective». Dans un premier temps, il a évoqué un ensemble de problèmes et de préoccupations citoyennes et les solutions devant être mises en œuvre. Ensuite, M. Boucetta a souligné, parlant des différents responsables, que pour rassurer le citoyen, il faut aller à sa rencontre pour écouter ses préoccupations. Car, connaître les problémes des citoyens est déjà un début de solution. Dans un deuxième temps, l’orateur a donné la parole aux présents pour poser des questions et de débattre certains sujets d’actualité préoccupants. Devant les représentants des titres tant publics que privés, le wali s’est montré affable et surtout ouvert à la communication. Les problèmes les plus importants de la région ont été évoqués par les re représentants de la presse, le wali s’est montré assez optimiste en disant qu’«il suffit de s’y mettre et avec beaucoup de volonté, on peut arriver à bout de beaucoup de problèmes». Et d’enchaîner, «C’est votre wilaya, c’est votre patelin, critiquez-le constructivement, ne le détruisez pas avec vos propres mains.» Le côté du développement a eu sa part et une belle part dans cette réunion. La santé et notamment la reprise des travaux de la construction de l’hôpital de Aïn Merane, et la promotion du nouvel hôpital des sœurs Bedj en un centre hospitalo-universitaire CHU, a eu sa part dans le débat. Le problème des décharges sera ainsi examiné sous toutes les coutures. Dans ce sillage le wali a rappelé devant les présents que le choix du site pour le projet du Centre d’enfouissement technique (CET) de Rouaïchia dans la commune de Ténès, est maintenu et que les travaux débuteront incessamment. Par la même occasion, le premier responsable de la wilaya a rassuré que ce centre n’aura aucun effet néfaste sur l’environnement ou la santé de la population voisine comme l’ont prétendu les habitants de Rouaïchia qui s’opposent toujours au choix de terrain. Les autres projets liés à la relance économique semblent être la priorité des priorités pour le wali qui tient à traduire sur le terrain ce programme et pour cela, il demande l’aide et l’implication de tous. Quant au commencement des travaux de la pénétrante Nord-Sud qui relie Ténès à Tiaret, M. Boucetta a promis que les travaux débuteront dans un mois au plus tard. Même le projet du dédoublement de la RN4 sera entamé dans quelques jours. Le chef de l’exécutif, qui a prospecté le terrain en inspectant daïras et communes, a déploré que certains programmes de développement accusent des retards qui pénalisent et le citoyen et l’État. Des retards surtout dans le domaine de l’éducation. «Beaucoup d’argent a été injecté dans cette wilaya. Certes, il y a eu de nombreuses réalisations, mais on doit valoriser ces acquis». Et en réponse à la question du journaliste de «La Nouvelle Republique «relative au retard accusé dans le remplacement des établissements scolaires en préfabriqués par d’autres en dur, le wali a reconnu le retard et a promis d’y remédier dans les prochains jours. «Cela fait partie de mes premières préoccupations. Je vais même demander de nouveaux projets pour renforcer les structures scolaires dans la wilaya», a-t-il précisé. Comportement, transparence, choix des hommes, ont été abordés au cours de cette discussion à bâtons rompus. Le projet de la maison de la presse qui n’a pas encore vu le jour a été le sujet en relation directe avec le domaine des présents au cours de cette rencontre. Pour cela, le wali a tenu d’étudier sérieusement le problème afin qu’il soit pris en charge dans les plus brefs délais. Le premier responsable a même rassuré que, dans peu de temps, les journalistes de Chlef auront «un domicile fixe» qu’est la maison de la presse après qu’ils ont toujours été des «SDF». S’agissant du logement avec ses différentes formules, le premier responsable de la wilaya n’est pas allé de main morte pour fustiger les retards qui ont accompagné la réalisation du projet LPA, reconnaissant par la même occasion, la réalisation de certains autres projets dans les délais impartis. Dans un dernier temps, M. Boucetta a d’emblée dressé un tableau des réalités socioéconomiques et des réalisations faites jusqu’à l’écriture de ces lignes, avant d’énumérer à la fin les préoccupations majeures de son département durant le prochain quinquennat. Pour lui, la priorité des priorités reste la concrétisation de la politique du président de la République au titre du plan quinquennal de développement 2014-2019. À la fin, les journalistes ont salué l’initiative et la transparence du premier responsable de la wilaya et ont souhaité que des rencontres du genre aient lieu périodiquement.

ZAKARYA M.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia