RSS

«La nouvelle loi sur le service national explicitée aux jeunes»

24 décembre 2014

NOUVELLE REPUBLIQUE (LA )

ON EST UNANIME À TÉMOIGNER QUE CE NUMÉRO SALVATEUR, TOUT COMME LE 15-48, PEUT SAUVER DES VIES. ILS L’ONT PROUVÉ. IL SUFFIT QUE LA PRATIQUE SOIT GÉNÉRALE ET CIVIQUE. LA PREUVE VIENT D’ÊTRE DONNÉE À DJELFA. LA DERNIÈRE EN DATE EST CELLE DU 26 NOVEMBRE 2014. 

Il est 14h30 lorsqu’un éleveur informe que son berger ne donne plus signe de vie. Des équipes de la Gendarmerie nationale se déplacent sur les lieux indiqués par l’éleveur. Le pâturage habituel est déserté par les moutons. Le berger n’y est pas. Un ratissage est tout de suite organisé. Le berger est retrouvé au creux d’un talweg (chaâba). Il est ligoté, camouflé par des branchages. Il est vite libéré. Les blessures sur sa tête et son corps sont importantes. Il est transféré vers l’hôpital. Il est pris en charge et mis sous soins intensifs. Ses jours ne sont plus en danger, c’est déjà une prouesse. Une vie vient d’être sauvée. Les premiers indices recueillis et les empreintes des sabots des moutons indiquent la direction prise par les voleurs de cheptel. Deux kilomètres plus loin, le troupeau de moutons est repéré. Les voleurs ont pris la fuite, ils ont certainement un complice laissé derrière eux pour les informer de l’évolution de la situation. Au même moment, à 25 km au nord de la ville de Djelfa, le 10-55 sonne et fait état d’un autre vol de cheptel. Cette fois-ci, c’est de la zriba (bergerie) que les moutons ont suivi le ou les voleurs. L’endroit indiqué, l’opération est mise en branle. Quelques kilomètres plus loin, dans une mise en défens, le troupeau est repéré. Les voleurs n’ont laissé de traces que celles des chaussures qu’ils portent. Un peu plus tard, le 10-55 sonne et fait part d’une tentative de vol par effraction dans la demeure d’un bijoutier à Dar Chioukh. Sa femme vient de l’alerter. Des voleurs sont entrés dans la maison et repartis. La brigade de la gendarmerie de la localité est en alerte. Le chef de brigade met en branle le dispositif. Entretemps, les voleurs se dirigent vers la bijouterie. Le rideau n’est pas fermé, ce n’est que la porte en vitre qui est fermée d’un seul tour de clef. C’est facile pour entrer. Ils pénètrent à l’intérieur par effraction. Ils dévalisent le contenu de la vitrine. Ce ne sont que quelques chaînes et petites gourmettes. Le butin n’est pas important. Ils sont repérés par des citoyens qui appellent le 10-55. Le chef de brigade fait la déduction. Il ordonne de se rediriger vers la bijouterie, les voleurs sont pris en flagrant délit. Le 10-55 est salvateur pour les personnes en danger ou en difficulté. Dans le monde rural où les habitations sont isolées pour les deux premiers exemples, c’est une vie, celle du berger tabassé et ligoté ensuite jeté au creux d’un talweg, qui est sauvée d’une mort certaine et plus de 300 têtes de moutons récupérées. C’est aussi une bande de malfaiteurs qui est en prison et qui n’écumera plus la ville de Dar Chioukh. Du bilan qui nous a été remis par le commandant de groupement de la gendarmerie de la wilaya de Djelfa, il ressort aussi que tous les lieux de débauches avérées ont été pris d’assaut. Généralement, des commerces illicites de boissons alcoolisées. Ce sont quelques 70 400 contenants (bouteilles, cannettes et cartons) qui ont été saisis lors des 40 affaires où 60 personnes ont été interpellées dont 30 ont été mises en détention préventive. Ces opérations réussies sont le fruit des appels au 10-55. Depuis les quartiers qui étaient sous pression, des dealers et des commerces illicites sont dans la quiétude et c’est cela qu’il faudrait défendre. Le 1055 a sauvé des vies, la vôtre aussi.

HAND T.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

À savoir sur le phénomène I... |
Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sitehgeo4
| "L'arbre qui tombe peut fai...
| Dra. Monica Guia